Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour à la surface

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Retour à la surface   Mer 2 Nov - 5:30

Je poussai la première plaque d’égout que j'avais trouvé afin de sortir de ce lieux qui avait, pendant 11 longues années solitaire, été ma maison. Une drôle de maison, peut être, mais j'avais été en sécurité. La luminosité me brûlait les yeux, tellement habitués à l'obscurité du sous-sol Parisien. J'avais atterrie dans ce qui devait avoir été jadis un parc. Il ressemblait, comme le reste de la ville d'ailleurs, à un champ de bataille, abandonné. C'était plus que silencieux: nous n'entendions plus les oiseaux chanter, même le vent ne la ramenait plus! Une atmosphère étouffante régnait désormais sur Paris, et ce ne sera pas demains la veille que ça changera! Je m'installai sur les reste de ce qui devait servir comme banc publique et contemplait les dégâts: les routes étaient parsemées de trous de toutes tailles, les vitres des magasins, café et restaurants étaient en miettes, certains même avaient été brûler. C'était totalement... Horrible. Et puis, je ne savais même pas s'il y avait des survivants, ça se trouve j'étais seule. A y repenser, il y avait forcément des survivants! Des dur à cuire, ou bien d'autres personnes qui s'était cacher, comme moi! Je soupirai, je ne voulais pas resté seule ici, mais je ne pouvais pas laisser Paris seule dans cet état...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Mer 2 Nov - 8:53


Ca devait faire plusieurs heures que j'arpentais silencieusement les routes délabrées de Paris à la recherche de quelque chose à manger ou même d'un endroit où me réfugier, et je commençai à sentir la faim tirailler mon estomac. Mes pieds engourdis par ces heures de marche me faisaient souffrir, mais je n'avais pas vraiment envie d'y prêter attention. C'était souffrir des pieds où crever de faim. Je préférais la première option, alors j'endurais ce calvère en silence, tout en continuant ma route. Enfin, si on pouvait qualifier ce truc pleins de trous de "route". Pour moi, ça n'y ressemblait pas du tout... J'observais les quelques maisons ou constructions vétustes, en ruines. Même si j'étais habituée, je ne pouvais m'empêcher de trouver ce paysage déprimant. J'étais née dans cet environnement. J'y avais grandi. Mais jamais je ne parviendrais à m'y faire totalement.
Au bout d'un petit moment, j'aperçus un parc, ou plutôt ce qu'il en restait. Des troncs de ce qui avait du être des arbres, déracinées par cette guerre incensée. Au fil de mes pas, je vis des bancs complètement dépravés, des balançoires détruites sur lesquelles des enfants avaient dû s'amuser, jadis. Ces pensées arrivèrent à m'arracher un soupir, et juste au moment où je m'apprétais à partir -je n'avais pas particulièrement envie de rester dans cette ambiance sinistre, de plus j'avais de plus en plus faim-, je vis une jeune fille, assise sur des restes de banc. Une adolescente, de quelques années ma cadette. Le détail qui me frappa le plus, c'est qu'elle avait les cheveux roses. Tout comme moi...
Vint ensuite quelque chose qui, sur le coup, me fit écarquiller les yeux -Et c'était rare, pour moi, d'être aussi surprise. - La jeune fille avait des ailes, noires, semblables à celles d'un corbeau. Grandes, elle bougeaient légèrement, au fil du vent. Je n'arrivais pas à détacher mon regard des ses ailes. De là où j'étais, je pouvai voir ses yeux noirs fixer un point au loin, et la comparaison avec un corbeau me revint automatiquement à l'esprit. Une chimère ? Mais en même temps, la jeune fille me donnait une impression Humaine. Elle ressemblait à une Chimère, mais d'une certaine manière, elle n'y ressemblait pas du tout. Enfin, pour une raison inconnue, je n'avais pas peur d'elle.
J'hésitai entre l'option de m'en approcher ou de l'ignorer et de reprendre ma quête de provisions, mais l'envie d'être en compagnie de quelqu'un de bien vivant, n'importe qui, l'emporta. Je savais parfaitement que les gens n'étaient pas tous -La quasi-totalité, même- très nets, et que m'adresser à une parfaite inconnue pouvait s'avérer dangereux, mais je pouvais voir de loin que cette fille était inoffensive, de plus c'était une adolescente. Pour moi, elle ne représentait pas un danger réél.
Je m'en approchais, malgré tout avec prudence, tout en guettant ses réactions. J'avais la nette impression que cette fille était perdue dans ses pensées, et ne voulant pas la déranger dans ses reflexions, j'avançais en silence et avec la plus grande discrétion dont j'étais capable -Ce qui, en soi, représentait quelque chose. J'étais maintenant derrière elle, j'attendais qu'elle me remarque, plantée derrière le banc comme une cruche. Etant maintenant assez proche de la jeune fille, je pus remarquer qu'elle était plus petite que moi, et assez frêle. Si jamais elle m'attaquait, je n'aurai aucun mal à en venir à bouts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Jeu 3 Nov - 6:54

Je pensai. A tout, à rien. J'avais les yeux fixés sur le sol. Je me demandais comment on en était arrivé là. Comment Paris avait pu en arrivé la, détruite, déshonorée. Je pensais bien être la seule qui ai survécu. C'était affreux. J'avais deux désir à ce moment là: ne pas être seule, et venger tous ces morts. Mais, je ne savais pas qui défendre: humain ou chimères? J'étais humaine, mais j'étais différentes, comme les chimères. En fait, je comprenais les deux points de vue: d'un côté la peur, de l'autre l'assez de l'oppression, de la traque, de la haine. Bien sûr il y avait des exceptions, comme mes parents qui voulais juste la paix. Moi aussi je voulais la paix. Mais ma paix était désormais le silence et la solitude, à jamais. Je ne voulais pas passer le reste de ma vie à me lamenté de ce qu'était devenu Paris. Je voulais reconstruire un ville, seule s'il le faut, mais petit à petit, Paris sera de nouveau Paris, comme mes parents l'aimaient. Prise d'un élan de courage et de volonté je me suis relevé subitement pour ensuite faire un bon et m'envolé deux mètres au dessus du sol, m’apercevant que j'étais espionnée. Une jeune fille se tenait derrière moi depuis un temps que je ne saurais déterminer. Elle devait avoir quelques années de plus que moi, majeure sans doute, et avait, elle aussi, les cheveux rose. Restant toujours flottant dans les aires, mes ailes faisant des mouvements gracieux, bien que un peu rouillés étant donné qu'elles n'avaient pas beaucoup servis dans les bas fond de Paris, je m'adressais à la jeune fille, brisant le silence, ma voix limité résonnant pourtant basse.

Tu m'as fais peur...

Je ne savais pas ce qu'elle me voulais, de quel camp elle était, ni même si elle était un danger pour moi où non. Je me méfiais, bien qu'elle avait l'air inoffensive elle pouvait très bien cacher son jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Jeu 3 Nov - 8:00

L'adolescente aux yeux charbonneux était toujours comme égarée dans ses reflexions et très loin du décor apocalyptique qu'était Paris, et je ne pus m'empêcher de l'étudier -Curiosité oblige. A la voir comme ça, je ne savais pas dire avec précision quelle taille elle mesurait, mais elle était dans tous les cas plus petite que moi. Elle était d'assez petit gabarit. Pour moi, elle ressemblait juse à une adolescente fragile qui avait besoin de la protection d'un adulte -Du moins, c'est l'impression qu'elle me donnait. Mais je ne pouvais pas en être complètement convaincue. L'hypothèse du danger potentiel persistait.- Elle possédait une chevelure rose peu commune, un peu similaire à la mienne, et des yeux d'une couleur presque irréélle ; Noirs profonds avec de légers éclats argentés, dans lesquels on pouvait se perdre aisément.
Je vis la jeune fille fille aux cheveux couleur églantine se relever dans un sursaut -Elle devait sûrement m'avoir remarquée-, et s'élever dans les airs grâce à ses étonnantes ailes noires qui trônaient dans son dos. Après un petit moment qu'elle avait passé à m'observer, elle se posa délicatement au sol, avec une grâce et une élégance que jamais je ne pourrais acquérir.
-Tu m'as fait peur...
Une chose me frappa à cet instant précis : sa voix ne correspondait pas du tout avec son physique. Basse, semblable à celle d'une adulte. Cette idée me donne une envie étrange de ricaner. Une fille aux allures douces et innocentes, aux cheveux roses et à l'apparance d'un ange noir, ayant une voix adulte. La situation était vraiment des plus étranges. Et des plus risibles.
Enfin, malgré la singularité du moment, ma vois resta bloquée dans ma gorge, comme toujours. Un peu comme si malgré tous mes efforts, jamais je n'arriverais à émettre un malheureux petit son. Cette manie persistait depuis la mort de mes parents, et j'en avais plus que marre de ne pas parvenir à prononcer la moindre parole. J'essayais de toute mes forces de parler. En vain.
C'est avec un soupir contenu que je finis par hocher la tête, silencieusement. Je n'avais pas d'autre moyen pour transmettre ce que je voulais dire. "Je suis désolée". Peut-être me prendrait-elle pour une associale, pour une muette, ou juste pour une traumatisée de la vie qui n'avait plus envie de parler à personne, mais je n'étais rien de ça. C'est juste que je n'y arrivais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 4 Nov - 3:36

Elle n'avais pas bouger, moi non plus. Elle continuait à me regarder, plusieurs émotions passant sur son visage: étonnement, méfiance, peur, désolement. Elle avait ouvert la bouche, mais aucun son ne sortit, je ne su pas vraiment comment l'interprété: terrorisé par mes ailes, surprise de rencontré quelqu'un, ou muette? Elle avait juste hoché la tête, l'esprit ailleurs. Je ne pouvais non plus m'empêché de froncé les sourcils, un peu étonné, dérangé et désemparé: comment réagir? Je ne connaissais cette fille ni d'Adam ni d'Eve, et je n'aurais pas du écouter cette petite voix au fond de moi qui disait Aucun danger, elle est comme toi: seule. Comment en être convaincu ? La petite voix l'emporta sur la raison, je fis un pas en avvant, et, malgré la situation et l'environnement dans lequel nous étions, et bien que la question que j'allais formulé, n'avais, ici, plus aucun sens, elle franchit tout de même mes lèvres.

Est ce que tout va bien ?

Evidemment que non. Néanmoins, je m'en inquiétais, sans savoir pourquoi. Encore une fois. Elle allait sans doute me prendre pour une folle, de poser une telle question après une telle guerre, mais, peut être y avait-il quelque chose que je pourrais faire. Non, rien. Je n'étais qu'une simple adolescente, bonne à rien, avec des ailes immense dans le dos, inhumaine, un monstre. Alors la petite voix en moi surgit une nouvelle fois pour m"indiquer l'hypothèse que j'aurais dû avoir dès le départ : Tu crois qu'elle à en vu beaucoup des comme toi dans sa vie? Elle est terrorisé tiens! Et cette fois, je reculais, instinctivement d'au moins 2 mètres, en murmurant:

Désolé... Je... Je ne voulais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 4 Nov - 23:39

[Juste un chose : Techniquement, y a pas d'émotions qui passent sur le visage de Hope UwU A moins que ton Perso soit super-observateur ou qu'il puisse lire dans les pensées o/
Aye, le code couleur de Hope : #384DB5]

-Est-ce que tout va bien ?

Encore une fois, la jeune fille me donna une envie de rire, de par sa naïveté et par le fait que je devais sûrement être entrain de devenir complètement précocement sénile. Oh oui, parfaitement. A part la ville en ruines, le manque de rationnement qui fait que mon estomac est entièrement vide et le fait que je n'aie pas rencontré de personnes vivantes depuis maintenant presque trois semaines, tout va bien. Mais comme toujours, mon visage resta figé, et je n'eus pour seule réaction que de détourner le regard. Ses iris si expressives me perturbaient fortement, parce-qu'elles étaient l'exact contraires des miennes qui paraissaient toujours vides.
Je vis la jeune fille s'éloigner, comme si elle me fuyait. J'ignorai ce qui lui prenait tout à coup. Etait-ce ma faute ?

-Désolé... Je... Je ne voulais pas...

Les rouages de mon cerveau se mirent lentement, très lentement en marche. J'avai fuit son regard, et elle croyait donc que j'avais peur d'elle. Mais j'en étais très loin. J'avai déjà vu des Chimères, et certaines étaient beaucoup plus monstrueuses qu'elle. J'avai déjà vu des personnes mortes ou mourrantes, des choses auxquelles beaucoup de personnes ici avaient sûrement assisté, mais qui pouvaient malgré tout être choquantes. J'avai vu mes parents mourrir à petit feu, dans une longue soufrance quand je n'étais encore qu'une gamine, alors j'étais un peu comme immunisée contre la peur. Même s'il fallait admettre que j'étais souvent sur mes gardes. Et puis de toute manière, je trouvais ses ailes plus impressionantes qu'effrayantes. Elles avaient un côté classe.

- Je n'ai pas peur de toi, déclarais-je.

J'avai réussi à émettre un son, mais le ton avec lequel j'avais prononcé ces paroles était contradictoire. Froid, sans intonation. Comme si je récitai une leçon que j'avais apprise par coeur, sans vraiment y comprendre quelque chose.
Enfin, je n'étais pas très douée pour rassurer les gens, mais j'estimai que ça ferait l'affaire, du moins à ùon humble avis -qui n'étais pas si humble que ça. Je m'approchai de la jeune fille et m'affalai sur le banc dépravé, tout en songeant à l'endroit où je pourrai trouver quelque chose de comestible, afin de ne pas terminer la journée sans n'avoirr rien mangé, même si enfait c'était souvent le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Sam 5 Nov - 2:40

[Ah désolé :/ et merci pour le code Very Happy]

Je n'ai pas peur de toi

Elle n'était donc pas muette. Et elle avait sortit cette phrase d'une façon si automatique que c'en était déroutant. Elle était un peu étrange, mais je me disais que j'étais plus étrange qu'elle quand on regarde bien: ces ailes immenses étaient loin d'être un summum de la normalité, pas pour un humain en tout les cas. Pour moi non plus. Je jetai un coup d'oeil à celle-ci: elle bougeaient légèrement au gré du vent, comme libéré: elles avaient passé plusieurs années dans les sous-sol de Paris, dans un espace restreins, en cage. Je me suis mise à imaginé ce que ressentait un oiseau domestique, mais la fille se déplaça ce qui me refit redescendre sur terre. Elle s'était rapproché de moi et s'était installé sur les restes du banc où j'étais assise quelques minutes plus tôt. Je décidai de la rejoindre mais pas trop près, pas encore. Je m'assis donc à même le sol, les ailes repliées dans mon dos et m'informa:

Il y en a d'autres?

Je n'avais pas précisé que je parlais des survivants, mais étant donné la situation, elle allait comprendre, comme elle avait compris que j'avais cru l'avoir effrayé. Si elle était arrivée jusqu'ici à pied, elle venais donc d'un autre endroit de Paris, peut être avait-elle déjà rencontré quelqu'un avant moi. Peut être, peut être pas. Au fond de moi j'espérais que oui, car à eux, il sera très difficile de reconstruire Paris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Sam 5 Nov - 3:15

[Méchante Elyly qui a pas lu ma présentatioooooooon 8O]

Je vis avec surprise que l'adolescente aux ailes de corbeaux ne vint pas me rejoindre, mais s'assit sur le sol poussiéreux. Etrange décision, parce-que même si le banc sur lequel j'étais assise n'étais pas en super bon état, il était tout de même plus confortable que le sol froid et dur, qui plus est très sale. Je compris grâce à son air hésitant qu'elle était toujours méfiante à mon égard, et je ne pouvais que comprendre son attitude. Mais malgré tout, c'était le comble. La fille avait de grandes ailes noires semblables à s'y méprendre à celle de l'oiseau sinistre qu'était le corbeau, et c'était elle qui me fuyait. C'est elle qui avait peur de moi.

-Il y en a d'autres ?

Encore une fois, mon cerveau mit un temps pour comprendre. Quand la question posée par la jeune fille finit enfin par arriver à celui-ci, je fixais mon regard bleu turqoise-ciel dans celui de mon interlocutrice qui était toujours à même le sol -ce regard si perturbant-, tout en relevant d'un micro-centimètre l'un de mes sourcils. Je me doutais qu'elle n'avait probablement pas vu le changement sur mon visage, mais j'étais bel et bien surprise par sa question.
Ahem, de quoi elle parle, là ?

-Oui.

Réponse brève, presque sèche et sévère, et plus qu'inutile aussi. Je ne savais même pas de quoi elle parlait, mais au vu de ses yeux désespérés, j'avais compris qu'elle désirait plus que tout recevoir une réponse positive. En espérant qu'elle parlait d'un truc pas trop sérieux, et en priant pour que ce que je dise soit véridique...

[Ahah, avoue qu'elle est trop cruche quand-même, Hopinette 83 Et désolée pour la courtitude de ma réponse UwU]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Sam 5 Nov - 3:35

[Oui désolé, j'ai été prise de ce qui s'appelle la flemingite aigue et qui m'arrive extremement souvent vois tu Smile Tkt je ne suis pas très douée non plus ]


Oui.

Cet affirmation à soulever mon coeur: nous n'étions pas seule. Maintenant restai à savoir combien nous étions. Et si tout le monde désirai la même chose que moi: Paris de nouveau Paris. Mais qui ne voudrai pas accomplir le rêve de leurs parents ? Il y en a sans doute. Comme elle m'avait répondu, je décidai donc de dire qu'elle était gentille, au pire, se passera ce qui se passera. Point final. Je la rejoignis sur le banc, à mes risques et péril, même si je pensais bien qu'elle n'allait pas me manger toute crue: les plumes, c'est pas très agréable à avalé, à mon avis. Je me mis à la regarder et tout d'un coup, me mis à parler sans que l'on puisse m'arrêter, avec un certain entrain et surtout, de l'espoir, que j'avais perdu.

Et tu en a rencontré beaucoup? Des humains ou bien des chimères? les deux? Etaient-ils en bon termes? Tu crois que nous sommes beaucoup ?

Je m'arrêtais afin de reprendre mon souffle. J'avais conscience de m'être emporté, et je ne voulais pas passé pour une folle qu'il faudrait à tout pris enfermé pour le bien du reste des Parisiens. Je me reprenais donc vite en main et redevins calme et posé, comme je l'avais été avant d'avoir de la compagnie, de ne plus être totalement seule. Je remarquai que j'avais perdu quelques plumes par mon agitation, car la fille à côté de moi en avait une dans les cheveux. Oups, voilà ce qui arrive quand on s'énerve ! Je balayais le banc de mes mains afin de faire tomber les plumes qui s'y étaient déposé. Saleté d'ailes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Candie Liddle

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Sam 5 Nov - 9:46

    * Si tu sautes encore de la table,tu va me faire mourir Candie. *

    Candie marchait lentement dans le Parc,ou plutôt ce qu'il en reste.Ses cheveux noirs de braises flottant au vent,lui fouettant le visage,Candie observait deux jeunes filles ; Les deux avaient des cheveux roses,l'une était plus joyeuse,et l'autre froide,elle ne parlait pas.L'une était Chimère et l"autre Humaine.Elles discutaient,la jeune fille bavarde discutait,une vraie commère.Et l'autre ne disait rien,et de temmps en temps répondait aux questions de l'autre fille.Un sourire sadique se dessina sur le visage de Candie ,un chat blanc était à côté d'elle c'était "Dinah',son chat,celui qui l'avait sauvé de l'incendie.Quand elle repensait à cela,elle tremblait,un frisson lui parcourait le dos,un frisson glacial.Elles parlaient de quelque chose qui n'avait aucune importance "Combien sommes-nous ? Y'a-t-il d'autres humains ou chimères ? " Cela ne servait à rien,bien sûr qui ils avaient des humains ou des chimères dans Paris,comment expliquer tous ces cadavres ? L'une était une idiote,elle n'avait pas de cerveau,elle sauta de son arbre et parla d'un ton sec et bref :

    Bien sûr que nous ne sommes pas seules.Comment expliquez-vous tous ces corps,tous ces cadavres ? Et les gens malsains dans les rues ?

    Candie détestait se faire des amies,elle détestait...Mais sa maman avait toujours raison :

    *Candie,les amies t'aideront,pendant toute ta vie..Mon poussin.*

    Quand Candie repensait à cette phrase,cela lui faisait chaud au coeur,mais ... Elle ne voulait en aucun cas se faire des amies,jamais.Et son Lapin ? Et Dinah,c'étaient les seuls amis qu'elle avait,mis à part ceux du monde des merveilles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 11 Nov - 1:54

Une fille arriva de nulle part et me répondis à la place de la jeune fille aux cheveux roses, semblable aux miens. Elle était habillé un peu bizarrement, pour notre époque, mais bon, avec mes cheveux rose, je n'avais rien à dire à ce sujet, elle était également accompagnée d'un chat tout blanc, trop mignon, mais elle l'était un peu moins, vu la froideur avec laquelle elle pris la parole:

Bien sûr que nous ne sommes pas seules.Comment expliquez-vous tous ces corps,tous ces cadavres ? Et les gens malsains dans les rues ?

Je restais bouche bée, sans savoir quoi répondre. Nous devions être tous solidaire, s'entre aider, mais apparemment tout le monde n'avais pas la même vision des choses, ce qui était normal, en fait. Mais j'étais resté à l'écart de toutes ces violences pendant des années, je ne savaient pas vraiment ce qui s'était passé, depuis mon enlèvement et l'assassinat de mes parents. Et cette fille avait l'air de me le reprocher. Bien que d'habitude je m'écrase, ce temps était révolu. J'optait donc pour la vérité et répliquai:

Je ne peux pas expliquer tous ces morts et ignorais totalement qu'il y a des gens malsain dans les rues étant donnée que je n'y vivais pas. Je n'étais pas présente, enfait.


Je marquai une pause avant d'être plus clair, qu'elle comprenne :

Je vivais dans les sous sol de Paris jusqu’à ce matin.

Je fixai la jeune fille. Je n'avais pas apprécier son comportement envers moi, j'espérais qu'elle avait comprit le message.


Dernière édition par Rawena Illgan le Ven 11 Nov - 5:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 11 Nov - 1:57

[Rabat-joie en chef : Pourrais-tu rajouter quelques lignes de narration pour en faire au moins 10, s'il te plait ?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 11 Nov - 5:14

[ Voilà Smile désolé mais j'avais répondu vite fais: je devais m'en aller après ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Mar 15 Nov - 9:31

    J'entendis un léger bruissement de feuilles provenant de la moitié d'arbre derrière nous -l'autre trainant trois mètres plus loin-, mais je l'ignorais en pensant à un souple coup de vent. Mais je ne sentis pas la fraicheur que celui-ci aurait du provoquer à son passage. Je me mis donc sur mes gardes, comme j'en avais l'habitude. Quand j'entendis une voix sèche derrière moi, je soupirais. Et même si j'avais du mal à l'admettre, c'était bien un soupir de contentement. Malgré le fait que la voix féminine derrière moi paraissait assez peu chaleureuse, elle répondit à ma place à la question que la fille aux cheveux roses m'avait posé, en éclairant également mes questions et m'informant ainsi de la situation que j'avais énormément de mal à suivre ;

    -Bien sûr que nous ne sommes pas seules.Comment expliquez-vous tous ces corps, tous ces cadavres ? Et les gens malsains dans les rues ?

    La fille aux ailes étranges semblait choquée, et même si mon expression restait neutre, je pouvais facilement deviner ses pensées, car je savais qu'au fond de moi, j'éprouvais la même chose. J'en avais plus que marre de la solitude. Alors à quoi bon se lamenter. Ca n'arrangerait en rien la situation. C'était pas vraiment le moment idéal pour se la jouer flemmard.

    -Je ne peux pas expliquer tous ces morts et ignorais totalement qu'il y a des gens malsain dans les rues étant donnée que je n'y vivais pas. Je n'étais pas présente, enfait, répondit-elle, confirmant mes idées à propos de ses convictions. Elle était naïve, mais pure. Dans un sens, j'enviais sa simplicité d'esprit. Mais en même temps, la dure réalité lui restait à découvrir.

    Je réfléchis un instant. Elle ne vivait pas dans les rues ? Elle vivait où, alors ? Dans les airs ?

    -Je vivais dans les sous sol de Paris jusqu’à ce matin.

    Ah, tout s'explique. Même si en réalité, la jeune fille ressemblait à un oiseau, avec ses imposantes ailes noires que la jeune fille aux cheveux noirs et aux allures fières qui venait de nous interpeller ne semblait toujours pas avoir remarqué, et en conséquent il aurait été plus cohérent qu'elle vive dans les airs, comme l'aurait voulu la logique des choses. Enfin, ma logique des choses.

    -Au fait, vous vous appelez comment ? prononçais-je, que dis-je, chuchotais-je sans vraiment m'en rendre compte. La question pouvait avoir l'air idiote au vu de la situation. Ma voix était rauque à cause du fait que je l'utilisais tellement peu souvent, mais surtout, j'étais face à deux personnes vivantes. J'avais étrangement envie de leur parler, alors je repris sur le même ton neutre ; Moi, j'ai vu quelques personnes vivantes. Oui, un mec qui essayait de me vendre de l'héroïne, une gamine qui arborait un étrange sourire sadique, avec une poupée trop effrayante -elle m'a foutu les jetons, cette fille-, une autre femme d'âge mur qui me demandait un truc à manger, et quelques chimères bizarres, mais mieux vaut pas s'en approcher, moi j'vous le dis.

    J'étais fière. Ça devait être la plus longue phrase de toute ma vie, même si elle pouvait paraitre un peu naïve et que mon vocabulaire était un peu familier. Enfin, mes parents m'ont toujours dit que je parlais comme un garçon. Comme je ne parlais pas souvent, je n'étais pas habituée à utiliser de jolis mots ou à peser mes paroles. Je les choisissais comme elles venaient, sans vraiment y penser.
    Toutes ces réflexions me firent penser à une expression bien connue, que ma mère me répétait souvent, quand j'étais gamine ; "Tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de sortir des âneries, Hope !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Rawena Illgan

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Aucune
Capacités physiques: Vole

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Ven 18 Nov - 22:58

Au fait, vous vous appelez comment ? chuchota soudain le jeune fille aux cheveux rose bonbons. Elle avait la voix rauque, surement n'avais-t-elle pas parler depuis un certain temps. Elle repris quelques seconde après: Moi, j'ai vu quelques personnes vivantes. Oui, un mec qui essayait de me vendre de l'héroïne, une gamine qui arborait un étrange sourire sadique, avec une poupée trop effrayante -elle m'a foutu les jetons, cette fille-, une autre femme d'âge mur qui me demandait un truc à manger, et quelques chimères bizarres, mais mieux vaut pas s'en approcher, moi j'vous le dis.

Héroïne, sourire sadique, chimère pas très nette... Il semblait qu'en effet les rues de Paris n'étaient pas très bien fréquenté, mais que pouvions nous espérer après une guerre comme celle qui s'est déroulée ici?Je méditais quelques instant sur les paroles de la jeune fille assise près de moi, avant de me rendre compte qu'elle avait posé une question: vous vous appelez comment?

Rawena, dis-je en tournant la tête vers mon interlocutrice, et toi?

En effet nous n'avions pas commencé par les présentations, la situation avait été plus qu'étrange, mais bon, nous ne pouvions pas attendre que la situation soit normal, vu qu'elle ne l'étais pas et qu'elle ne le sera pas avant un bon moment, à mon avis. Je bougeai légèrement mes ailes, heureuses d'être enfin à l'air libre. Elles étaient un peu à l'étroit dans les bas-fonds, nous avions comme étouffer. Mais nous sommes désormais sortit de notre trou, alors il fallait désormais revenir à la réalité. Je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-academy.forumgratuit.org
Candie Liddle

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Sam 19 Nov - 0:57

    Il à voulu .... me faire des choses horribles , Candie ! Nous ne l'inviterons plus à la maison

    Candie repensait à ce qu'avait dit Lizzie,sa soeur qui était tellement gentille.Miss Liddle caressa Dinah,elle ronronnait.Elle pensa au Chat du monde des merveilles ou plutôt des Horreurs.Ses cheveux noirs lui fouettaient le visage,elle les dégagea de sa figure et soupira.La jeune fille qui ressemblait à une chimère avait posé une question au quel Candie détestait répondre ; Comment tu t'appelle ? Pourquoi devrait-elle savoir ? Candie les regarda.Et un sourire diabolique se dessina sur son visage,avec un air comme si elle ne lui dirait pas.Dinah miaula,elle la regarda et Candie fit un joli sourire mais qui s'effaça aussi tôt.Elle faisait des jolis sourires avant,quand tout allait bien à Londres.Quand le docteur Bumby n'avait pas mit l'incendie à sa maison.Candie regarda l'autre fille aux cheveux roses.Puis elle dit d'un ton sec,et froid (Comme d'habitude) :

    Liddle.Appelle moi tout simplement Liddle.Je ne te dirais pas mon prénom,ce ne sont pas tes affaires.

    Candie détestait dire son prénom,cela faisait penser à sucrerie donc mignonne,mignonne donc Gentille.Mais ceci était l'inverse de Candie,elle n'a jamais été gentille,mignonne,un petit bout à croquer.Non jamais,à part avec sa famille,c'était les seuls qu'elle aimait suffisamment pour leurs faire des sourires,leurs parler d'une voix douce,et être gentille,mignonne.

    Candie,ma petite chérie dis bonjour à la boulangère.

    La boulangère était aussi une grande amie à Candie,elles étaient toujours complice,et la Boulangère lui donnait des pâtisseries,des sucreries.Mais tout ceci fait partit du passé comme dirait notre très cher Liddle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Retour à la surface   Dim 27 Nov - 4:30

    -Rawena. Et toi ?
    C'était l'adolescente aux cheveux roses qui venait de parler, tout en dirigeant son regard vers moi, assise sur le banc à côté d'elle, bien qu'elle soit tout à fait à l'autre extrémité. Je riais. Oui, enfin, intérieurement. Parce-que même si je m'y attendais un peu, la jeune fille avait un prénom parfaitement assorti à son apparence.
    Je tournai la tête vers l'autre jeune fille, en attendant sa réponse. Un silence s'en suivit, entrecoupé par les quelques miaulement du chat étrange, qui ronronnait sous les caresses de la fille aux cheveux charbonneux. Je la vis afficher une étrange grimace, qui ressemblait plus à une expression de dégoût qu'à un sourire amical, mais mes yeux, perspicaces, parvenaient presque à lire dans son esprit. Elle était froide et désagréable, mais elle cachait quelque chose. C'était évident.
    -Liddle. Appelle moi tout simplement Liddle. Je ne te dirais pas mon prénom, ce ne sont pas tes affaires, lâcha-t-elle froidement, les yeux fixés sur Rawena. Apparemment, elle ne l'appréciait pas. Trop naïve, trop innocente, trop tout. Ca avait l'air de l'agacer plus qu'autre chose.
    Après un petit moment d'affrontement entre les regards de mes deux cadettes, je finis par lâcher un soupir. Toujours assise sur la banc, je détournai le regard et fixai un point au loin, celui du soleil couchant, qui nous offrait un spectacle anodin mais tellement enviable.
    -Hope, lâchais-je sur un air solennel, presque cérémonial. Mon prénom était plus que symbolique, et je le détestais. Pour moi, c'est une sorte de contrat, avec mes parents. Je n'avais pas le droit de perdre espoir et de me laisser aller, et j'étais dans l'obligation de me reprendre en main, même si le désespoir était un but tellement plus simple à atteindre. Je m'appelle Hope.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la surface   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la surface
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Partie RP :: Paris même :: Parc-
Sauter vers: