Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des remords et envie de meutre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Des remords et envie de meutre.   Sam 29 Oct - 0:48

Après mon étrange rencontre avec les jeunes gens,j'avais décidé au final que ces ignard ne méritaient pas que je les suivent.Je rentrais plutôt chez moi."Chez moi" Si on veut.C'est en fait un petite maison dont un mur est en ruine.Bizarrement pas de porte.Le trou que crée le mur en ruine me sert donc de porte.L'intérieur n'a qu'un étage.Le toit dont quelques briques sont enlevés,est solide et ne m'est pas encore tombé sur la tête.Pas beaucoup de meubles.Il y a trois pièces.Une grande qui est la première qu'on traverse en entrant dans mon chez moi.Dedans un canapé usé,une petite table bancale et dans un coin de la pièce un chat gris.Son chat.Dans le deuxième pièce,lergement moins grande,se trouve un lit,une commode pourrie,remplis de poignard,de métal et d'autres choses réservées aux assasins.La commode avait était cadenassé avec une barre de métal noué.Dans la dernière pièce,un lit,avec un ourson rose dessus,une commode contenant des habits,des jouets.Une chambre de petite fille.J'avançais dans l'entrée.J'entrais dans ma chambre par un trou dans le mur.Je m'asseyais sur mon lit.Observais un instant ma commode cadenassé.Encore une fois je pris la peine de maitriser mes pulsions meutrière.Je devais d'abord la retrouvait.Je lui ai promis.J'entrais dans sa chambre.Cette chambre d'enfant,qu'elle n'avait pas encore vu.J'espèrais la retrouver.Même si j'était un fou,je savais que cette enfant était très importante à mes yeux.Maria me tuerait si je ne la retrouvait pas.Et devenir l'ennemi numéro 1 de la mafia très peu pour moi.Je soupirais.Et retournais dans le "salon",je fixais le chat.Mais il me nargue en plus!J'aurais tant voulu l'étriper..L'égorger.Sentir sa vie l'abandonnait.Mais je ne pouvais pas.Ce chat appartient a Nina.Interdiction de le tuer.Je soupirais et m'affalais sur le canapé usé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Lun 31 Oct - 0:41

Ils ne m'auront pas ! Cette pensée, cela devait bien faire une heure qu'elle passait en boucle dans ma tête, comme une chanson dont on arrive pas à se défaire. Les trois types de la mafia, le genre de gros balourd dont le quotient intellectuel approche de celui d'une moule marinière, me suivaient, en pensant, bien évidement, que je ne les avais pas remarqué. S'ils comptaient sur leur discrétion, ce n'était pas gagné ! A chaque coin de rue, ils faisaient tomber une poubelle, marchaient sur la queue d'un chat et se hurlaient des représailles. Franchement, s'ils croyaient vraiment qu'une bonne filature se résumait à suivre la personne désignée, ils se fourraient le doigt dans l'oeil. Bref, tout à mon aise, je n'essayais même plus de les semer, ils avaient l'air tellement abrutis, que je pouvais me permettre le loisir de les regarder se tuer à la tâche. Je me payais leur tête en restant prudente car je ne pouvais pas me laisser surprendre. Je devais à tout prix échapper à ces mafieux. Le problème étant qu'à chaque tentative de mon kidnapping, je finissais toujours par passer mes nerfs sur les agents à ma poursuite, renvoyant au gangster, un demi cadavre et quelques blessés graves. Parce que quand je sors de mes gonds, je ne fais pas dans la dentelle, et les sales types repartent toujours aussi bêtes mais défigurés, en fait, plus j'y pense, et plus je me dis que je les refais à l'image de leur cervelle. Ces gens là devaient être dépourvus de neurones. Enfin, ça, c'est surtout parce que Calderone, à la tête de l'organisation, me sous-estimait, et les larbins qu'ils envoyaient n'étaient en aucun cas à la hauteur des chiens de gardes, les brutes épaisses qu'il envoyait plutôt chez les personnages dont il redoutait sérieusement la force, dont il croyait que je ne faisais pas partie. J'avais longtemps songé au jour où il enverrait un de ses molosses, et je me préparais toujours à cette perspective, qui avait le don de me stresser.
Je passai l'angle alors que leur petit groupe continuait de me pister. Je commençais à croire que j'allais passer la journée à me balader tout en essayent de les réduire en lavette à force de me courir derrière. J’aperçus ce qu'il restait d'une fontaine dont le jet d'eau clair jaillissait. Ce qui me rappela que ma gorge me brûlait d'une manque d'eau. J'avançai de l'endroit, mes bottes en cuir cloutée écrasant les débris de mur, mon slim noir était recouvert de poussière et mon haut à bretelles dissimulait mon corps assez amaigri par la cavale que je menais depuis une année entière. Je me penchai vers le jet d'eau en relevant mes cheveux d'une main. J'avalai quelques gorgées qui me firent un bien fou devant la déshydratation qui me desséchait la bouche. Une fois que ma soif fut passé, je me redressai en fixant l'horizon de la rue, une main sur le manche du poignard accroché à ma ceinture. Les rues étaient vraiment dépourvue de vie. Même si cet endroit faisait parti d'un des seuls ayant était épargné des bombardements durant la guerre, il n'en restait pas moins complètement délabré. J'entendis du bruit derrière moi, et à peine eus-je fais la moitié de mon demi-tour, qu'un homme s'abattit sur moi, arme au poing. J'esquivai à un cheveu près et me retournai vivement pour envoyer mon pied entre les jambes du type qui s'effondra dans l'herbe (enfin ce qu'il restait du gazon) en hurlant de douleur. Je lui pris son arme d'un coup de pied dans la main et me penchai vers lui pour mettre un terme à ses souffrances et l'égorgeai proprement. Je ne voyais pas d'autre solution que de réduire au silence ces moins que rien qui me cassaient franchement les pieds. Je me relevai et d'un mouvement sec, balayai le couteau sur le côté dans une giclée de sang qui tâcha le sol. Mais je n'eus pas le temps de la ranger dans mon attirail qu'un autre bruit suspect m'alerta, je balançai mon arme comme une fléchette dans une cible, et un des hommes tomba face contre terre, mort ou presque.
Heureuse d'en avoir liquider deux, je fis le tour d'une bâtisse complètement trouée. Je sentis plusieurs types s'approcher, ils devaient y en avoir certains plus doué de discrétion que d'autre. Je me collai contre le mur, évitant de faire le moindre bruit. L'un d'eux se jeta sur moi et je l'accueillis de mon fulgurant crochet du droit, je sentis les côtes se briser, il devait y en avoir au moins trois en morceau. Un deuxième tenta de me surprendre par l'arrière mais je dégainai mon poignard et l'étripa avant qu'il n'ait pu faire le moindre mouvement. Le troisième et dernier, restait bien caché mais je le sentais arrivé. Ni une, ni deux, je décidai de me planquée dans le bâtiment complètement détruit sans songer à ce que quelqu'un pourrait y "habiter". Je me retournai contre le mur et fus surprise en voyant là, un mec affalé sur un canapé qui ressemblait plus à un tas de tissus qu'à un fauteuil. Il avait des cheveux blonds, mi-long en bataille, un regard rouge étrange. Il portait un sweat rouge à capuche ouvert sur son torse avec des muscles seyants, un pantalon noir et des bottes de motard. Pas mal comme gars, pas mal comme style, songeai-je intérieurement. Mais ce n'était pas le moment de batifoler, je posai un doigt sur mes lèvres, lui intimant le silence avant de m'apprêter à démolir le dernier mafieux qui allait, bien malgré lui, passer la tête dans le trou qui servait d'entrée à la tanière du grand blond. Quelques secondes plus tard, comme je l'avais prédis, l'horrible tronche darda un regard inquisiteur à l'intérieur, je sortis mon arme, un flingue pas trop mal que j'avais moi même "emprunter" avant de déguerpir de leur repère et le chargea devant la tempe de notre nouvel invité. Il tourna vers moi des yeux suppliant, mais sans scrupule, j’appuyai sur la détente, lui explosant le crâne en éparpillant le peu de neurone qu'il avait sur les murs. Je rangeai mon arme dans la poche arrière de mon slim et donnai un coup de pied dans le corps pour qu’il s'effondre à l'extérieur. Je me tournai alors vers le gars dans son canapé défoncé.
- Désolé pour le sang sur les murs, mais au moins ça fait un peu de couleur ! déclarai-je en l'observant méticuleusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Lun 7 Nov - 9:32

J'était tranquille affalé sur mon canapé quand une jeune femme débarqua.J'observais son combat de loin avec amusement.Bon elle tâcha les murs mais je m'en fichais .A la fin du combat ,je me levais du canapé.
"C'est pas important."
Au contraire le sang sur les murs me plaisait énormément.Pour l'assasin que je suis ,le sang me donnait envie de tuer...Je posais mon regard rouge-rose sur la jeune femme.Une envie irrésitible,de sortir mes lames et la tuer me fesait sourire sadiquement.Je la fixais un moment puis détournais les yeux.
"Je suis Oz Heise.Tu m'explique pourquoi y avait des gars qui te poursuivait ?"
Je levais les yeux au ciel un air de dire "Qu'est-ce qu'elle à bien pu faire!"Je fixais mon regard sur un vieux poster qui était collé sur l'un des murs.Dessus une femme aux cheveux blonds,des yeux vert et une guitare à la main.Je me demandais à qui avait appartenu cet endroit avant le massacre..Je ne m'attardais pas sur cette pensée,futile.Je choisit de jouer avec ma ceinture couverte de plaquettes de métals.J'adore le bruit que ça fesait lorsque je marchais.Même si je savais marcher d'une façon discrète,j'aimais surprendre les gens avec ces petits bruits métalliques.Je refixais mon regard sur la jeune femme.Elle était plutôt jolie,mais je ne m'intéraissais certe pas aux filles...J'avoue que sur ce cooup là l'envie de la tuer était presque irrésistible.Je me retenais de mon mieux.J'avais promis de ne pas tuer avant son retour.Tant qu'elle ne serait pas à la maison,je serais un ange ou presque.Je fixais mon regard sur le chat gris dans un coin...Je t'aurais sale bête!Je l'aurais cette bestiole....Je secouais la tête tenta vainêment d'oublier ces projets qu'on pourrait dire insencer...Mais pour moi tout à un sens,les chats sont des bêtes horribles.Elle méritent toute une mort atroce.Je m'en assure.Les femmes qui ne s'occupent pas de leur enfant aussi.Et ceux que je jugent indigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 6:16

- C'est pas important, fit-il en se levant.
Il me fixa pendant quelques secondes, me détaillant de bas en haut avec un sourire sadique bizarre collé à la figure. On aurait dit qu'il voulait me bouffer...
- Je suis Oz Heise.Tu m'explique pourquoi y avait des gars qui te poursuivait ? reprit-il en brisant le silence et en détournant son regard.
Il se mit à contempler un poster accroché au mur, l'image déchirée d'une sorte de rockeuse blonde. Il commença à jouer avec sa ceinture cloutée, le cliquetis métallique bien connu résonnant un peu dans ce qui restait de la pièce. Il se remit à m'épier avant de regarder méchamment un chat gris calfeutré dans un coin. Il semblait vouloir l'égorger et d'une certaine manière, le voir maudire ce chat de ses yeux me fit rire intérieurement. Le félin se mit à ronronner tout seul, ce qui n'arrangea pas mon envie de pouffer. Je réfléchis à une façon courte et claire d'expliquer ma situation, sans paraître ennuyeuse et égocentrique.
- Des types de la mafia, je suis...recherchée par Calderone, le chef de leur bande, l'homme le plus chiant de tout ce qu'il reste de Paris, débitai-je en levant les yeux au ciel pour montrer mon plein d'agacement et d'une certaine manière, le mépris qu'ils m'inspiraient tous et les facilités avec laquelle je les mettais à terre un par un.
Je tournai sur moi même pour avoir un bref aperçu de la pièce. Je fixai un moment mon oeuvre d'art; la grande traînée de sang, comme une éclaboussure géante qui bariolé le mur de toute sa couleur écarlate. Je reposai mon regard sur le mec blond, dessinant ses traits fins et réguliers avant de reprendre mes esprits.
- Tu vis ici ?
La question à deux sous, mais bon, il fallait bien que je trouve quelque chose à dire, et vu sa façon de me dévorer littéralement du regard - et vraisemblablement c'était de faim et non pas parce qu'il me trouvait attirante - j'avais décidé d'alimenter la conversation pour ne pas m'égarer dans le silence, à le fixer intensément, aussi distractif soit il. Je toussotai avant de porter mon attention sur le matou gris dont le poil soyeux miroitait sous les rayons du soleil transparaissant dans la voûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 6:57

"Des types de la mafia, je suis...recherchée par Calderone, le chef de leur bande, l'homme le plus chiant de tout ce qu'il reste de Paris,Tu vis ici ?"
Je levais les yeux vers elle,lachant le chat de mon regard rouge.La mafia ? Je ris un instant.Alors ainsi une ennemi,du nouveaux mari de ma chef venait chez moi.Drôle de situations!Mon rire froid et assez métallatiques résonnant un moment dans l'air,puis s'éteignit tout simplement.
"Pauvre fille!Tu sait vraiment pas qui chez t'es!
Un rictus se dessina sur mes lèvres.Je m'avançais vers la jeune fille.
"Je suis au service de La femme de celui qui te recherche.Elle ne m'as pas parlée de toi mais je suis certain quelle sera contente de voir que je t'ai eu."
Brusquement de ses mains ou plus précisement de ses phalanges sortirent des lames de métal.Je sentis mon tatouage sur mon torse se mettre à briller.Elle ferait mieux de courir.Mais une pensées traversa mon esprit"Nina!"Je fis prestement rentrer mes lames dans ma peau et mon tatouage s'éteignit.Je soupireais.
"T'as un bol monstre.Je n'ai pas le droit de m'amuser pour le moment.Ma première mission est bien plus importante que toi.Et pour répondre à ta question,oui je vis ici."
Je changeais d'émotions très rapidement.Même si l'envie d'égorger cette fille était puissante,je me retenais mais cela n'empêchait que de moi émanait une impression de danger et de folie.Oui je suis fou et je l'assume totalement.Dites un seul mot et vous mourrez.Je secouais la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 7:28

Il se tourna vers moi avant de partir d'un rire grave, aux sonorités métalliques, un peu comme celui d'un robot psychopathe. Je haussai un sourcil sans comprendre. Il s'arrêta au bout d'un moment, tout aussi brusquement qu'il était parti.
- Pauvre fille ! Tu sais vraiment pas qui chez t'es ! fit-il d'un air sadique en s'approchant dangereusement de moi.
Par instinct, je reculai, avant de rencontrer l'obstacle du mur contre mon dos, et de me sentir acculée entre Oz et la plaque de plâtre.
- Je suis au service de La femme de celui qui te recherche. Elle ne m'as pas parlée de toi mais je suis certain quelle sera contente de voir que je t'ai eu, continua-t-il.
Je posai ma mains sur le manche de mon poignard, prête à me défendre s'il devenait violent. Comme pour répondre à mes pensées, des lames de métal brillantes sortirent de ses phalanges, me confirmant l'idée qu'il était une chimère, son tatouage sur son torse étant un gros indice. Ses griffes à la "Wolfverine" se dressèrent vers moi, et j'étais déjà en train de me lamenter intérieurement, ne voulant pas engager de combat avec un type aussi beau et étrange que lui. Puis soudainement, il rengaina ses mains, si je puis dire, et soupira. Il se tint devant moi, l'air un peu déçu de sa propre réaction.
- T'as un bol monstre. Je n'ai pas le droit de m'amuser pour le moment. Ma première mission est bien plus importante que toi. Et pour répondre à ta question,oui je vis ici.
Il secoua la tête comme pour se donner une contenance, même si on sentait qu'il était dégoûtée de ne pas pouvoir me transformer en chaire à pâtée. Ses paroles mes revinrent, et ma première réaction, fut au combien débile, mais pour moi, c'était la plus drôle de toutes:
- Ah parce que ce porc de Calderone est mariée ?! m'exclamai-je en pouffant, un fou rire montant en moi.
Je me souvenais clairement avoir souvent redouter que ce dernier ne me viole, tant il était pervers et vaniteux. Il m'avait plusieurs fois fait des avances que j'avais bien gentiment refusées. Maintenant j'apprenais que pendant tout ce temps il était marié ?! C'était la meilleure de l'année ! D'autant plus que même ses plus proches amis, des gars avec qui je m'étais toujours bien entendue et que je regrettais d'avoir abandonné, tentait toujours de me protéger de lui, affirmant qu'il était vicieux, qu'il sautait sur tout ce qu'il bougeait. Je savais bien que les mecs n'auraient jamais inventé cela, et il était vrai que la façon dont Calderone s'était toujours comporté de façon presque vomitive avec moi, c'était vraiment, comme je venais de le préciser, un porc. Je ne me retins plus et explosai de rire, me pliant en deux.


Dernière édition par Makiko Ogawa le Mar 8 Nov - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 7:44

Je la fixais avant de rire avec elle.
"Quand j'ai connu sa femme,il étaient déjà mariée.Mais alors quand j'=e l'ai connu lui,j'ai bien failli vomir!"
C'est vrai ce type était pire qu'un rat d'égout.Heuresement Nina n'était pas sa fille.Sinon je l'aurais déjà tuée.
"Je rêve d'étrangler ce porc depuis que je le connais.Quel sans gène!
Ce gars était la pire canaille du monde je pense.J'aurais bien aimé que ma chef épousé autre chose qu'un goret mais ce n'était pas mes affaire et je n'avais rien dit.Je me mis à jouer avec mes lames,les fesant jaillir puis rentrait.
"Sa te dirait de manger un bout ?"
J'était obligé de garder des provisions pour Nina.Sinon je n'en aurais nullement besoin.
(Désolée j'ai beaucoup de mal a rp en ce moment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 8:03

[Pas grave, mais fais attention quand-même :/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mar 8 Nov - 8:38

Il me fixa pendant que je me mis à pleurer de rire lamentablement, avant de finir par céder et de s'emporter dans mon euphorie.
- Quand j'ai connu sa femme, ils étaient déjà mariée. Mais alors quand je l'ai connu lui, j'ai bien failli vomir ! Je rêve d'étrangler ce porc depuis que je le connais. Quel sans gène !
Mon rire redoubla de vigueur et je me laissai glisser contre le mur avant d'atterrir les fesses par terre en soufflant pour me calmer.
- Ce type est un vrai déchet, si tu savais combien de fois je me suis retenue de le réduire en passoire ! Tout le monde le détestait, mais le craignait aussi malheureusement. Je rêve encore la nuit de me débarrasser de ce sale type ! expliquai-je, toujours un sourire au lèvre, suivis de temps en temps par une mine dégoûtée.
Il était vrai qu'au palmarès des ordures, il était très haut placé, mais il était aussi cruelle, rancunier et ne manquer jamais une occasion de faire souffrir tout le monde: amis, employés, hommes, femmes et enfants. Je le soupçonnais même de lever la main sur sa femme, maintenant que je savais qu'il en existait une. Calderone était vraiment le genre de type infréquentable. Sous ses grands airs de dur italien, il n'était ni plus ni moins qu'un homme avare, égoïste et surtout arrogant. Il était grand, avec un ventre proéminent, son visage boursouflé était orné de deux petits yeux noirs perçant, surplombés par de gros sourcils broussailleux. Il avait aussi une petite barbiche, qu'il s'amusait toujours à entortiller autour de son doigt, décoré d'une grosse bague dorée. Il était toujours en costard cravate, même si cela ne lui allait pas du tout et sentait l'alcool à plein nez. Bref, le profil commun de l'horrible mafieux, ce qu'il était tout simplement. L'idée même qu'une femme quelle qu'elle soit ait pu vouloir de lui me donnait des haut le coeur. Elle devait vraiment aimer se faire vomir. Oui car c'était tout ce qu'il inspirait, une véritable grosse envie de rendre sur ses chaussures à lacer. Enfin, mis à part aussi celle de le découper en fine rondelle et d'en être débarrassé à vie. Je me souvins de cette fois où Calderone avait tenté de me mettre une main aux fesses et que Tristan, l'un des grands mecs baraqués qui m'appréciait, avait manqué de lui couper la main pour l'arrêter en cours de route. J'avais bien failli lui sauter au cou pour le remercier, avant de moi aussi menacer de mon arme le chef de gang, mais à vrai dire, ce n'était pas la meilleure solution.
Je reportai mon attention sur le jeune homme qui s'amusait à faire sortit et rentrer ses curieuses griffes argentées. Il baissa les yeux vers moi et m'étonna en souriant.
- Ça te dirait de manger un bout ?
- Oh oui, volontiers ! Je n'ai rien avalé depuis deux jours ! déclarai-je en me relevant en lui souriant bien sincèrement. Au fait, je ne me suis pas présentée, je suis Makiko Ogawa, mais tu entendras certainement parlé de moi dans ton organisation... Sinon, appelle moi Maki !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 4:05

Je ris à sa réponse et me levait.D'un bond j'atteignis le mur ,le seul à être intact.je tirais sur une poignée qui était incrustrée dans le mur.On 'aurait pu croire que c'etait là par ce que on savait pas ou la mettre mais non,c'était fait esprez.Un tiroir s'ouvrit,j'en sortis un paquet de chips,une bouteille de coca et pour une pour moi aussi.je tendis à Makiko le paquet de chips et une bouteille de coca.J'ouvrais la mienne et but une gorgée.Je la posais sur le sol ,ouverte.Je gardais le bouchon dans ma main,me levais et allait dans la deuxième pièce.Ma chambre.J'attraipais une des barres de métal qui trainait dans un coin.Je retournais dans le 'salon'.Je me mis à machouiller ma barre de métal.La jeune fille Makiko,me regarda d'un air étonnée.J'éclatais de rire.
"Je suis une chimère.De métal.Ces trucs là...
J'indiquais les chips de la main,en me rasseyant sur le canapé.
"Sa ma dégoute.Je peut pas e manger,Le métal par contre..c'est délicieux pour moi."
Je l'invitait d'un geste à prendre place sur le canapé.Sa va je ne prenais pas trop de place....
Je continuais de machouiller ma barre,d'un air penseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 6:15

Il se leva d'un bond et alla ouvrir un tiroir qui semblait incrusté dans le mur. Il en sortit deux bouteilles de coca et un paquet de chips. Il revint vers moi et me les tendis, j'attrapai le tout et en m’installant en tailleur par terre, le dos calé contre le mur. En buvant une gorgée Oz partit dans une autre pièce, et en revint avec une barre de métal à la main. Levant un sourcil interrogateur je le suivis du regard après avoir avalé plusieurs centilitres de la bouteille de soda. Tout à mon plus grand étonnement, il mordit allègrement dans la barre, le fer ployant sous ses crocs avant de finir en petits morceaux qu'il se mit à mâchouiller comme du chewing-gum. Devant la tête que je devais tirer il éclata de son rire singulier avant de m'expliquer la situation:
- Je suis une chimère.De métal.Ces trucs là...commença-t-il entre deux bouchée, m'indiquant le paquet entre mes mains. Sa me dégoute. Je peut pas en manger,Le métal par contre..c'est délicieux pour moi.
Il alla s'affaler dans le vieux canapé usé, toujours en avalant les débris de la barre qui croustillait sous ses molaires. Il était donc une chimère de métal. J'en avais entendu parler mais je n'en avais encore jamais rencontré. La plus part des chimères étaient génétiquement modifiée à partir de l'ADN animal, et on avait un jour eu l'idée de remplacer cette marque par des atomes de différents matériaux. Ce qui avait donné des créatures encore plus résistante, et bizarrement à l'apparence encore plus humaine que les chimères animales. Oz tapa de sa main sur la place près de lui, m'intimant de venir l'y rejoindre. Je me levai en emportant le paquet rouge et la bouteille, pour me laisser tomber contre le dossier à moitié fichu, les ressorts grinçant sous mon poids. Je ramenai mes jambes vers moi et entreprit d'ouvrir les chips. Je savais bien que tout ce que j'avais dans les mains n'étaient pas très diététique mais je n'allais pas faire la fine bouche, d'autant plus que les calories étaient mes grandes amies du moment, vu tout ce que je dépensais comme énergie tous les jours. Je tirai sur les deux pans du papier mais rien ne vint, à part le couinement du paquet sous ma force. Réprimant un soupir je me remis à saquer sur le paquet, brute comme j'étais. Dans un grognement, j'inversai le mouvement et fit claquer le papier métallique rouge. Ce dernier s'ouvrit dans le mauvais sens et une pluie de fine rondelle salée me tomba dessus. Découragée et blasée, je levai les yeux au plafond, baissant les épaules. J'étais décidément un cas désespéré.
- Grah ! Ça me fait ça à chaque fois ! râlai-je dans un grognement en reprenant un peu d'humeur.
Je jetai un regard de biais au jeune homme à mes côtés. Il dardait sur moi ses yeux roses et on voyait qu'il faisait tous les efforts du monde pour se contenir. Ce fut quand j'enfournai une chips qu'il ne pu se retenir et éclata de rire. Je me mêlai à lui, bien contente de me payer ma tête avec quelqu'un plutôt que seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 7:06

J'éclatais de rire et Makiko aussi.Franchement!
"L'ironie de la situation! Tu peut te battre contre de gros lourdeau mais pas contre un simple paquet de chips!"
Je riais encore et me reconcentrais sur ma barre.Je la finis rapidement.J'aimais bien Paris.Un vrai frigo pour moi,du sang,des meutres.Le paradis sur terre pour mooooi...Je secouais la tête.Makiko connaissait peut-être bien Paris ? Elle avait peut-être vu Nina ?
"Makiko ? Tu n'aurais pas croisé une fillette aux cheveux gris ?"
Je jouais un instant avec le bouchon de la bouteille de coca,que je n'avais pas lacher.Je soupireais.Il faudrait que je la retrouve rapidement.Sinon la prochaine fois que ma chef m'appellerait je me serais égorgé....Et pas en douceur,plutôt avec sang,cris,torture et tout le toutim....
(et nuuul et le sait,et en aiiii trèèèèèèèèèèèèès désoléééééééé*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Flina

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 29/10/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Flingue
Capacités physiques: Elle est rapide,et maitrise son arme,sinon la demoiselle est sans défense.

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 8:13

Je marchais lentement dans la rue.Je n'était pas préssée.j'entrais dans la maison.Notre maison perdre un instant je courus dans les bras de Oz.Et dans le language des signes je dit:
"Papa ,qui est cette fille ? "
J'avais pris l'habitude d'appeller Oz "Papa".Même si il ne l'était pas,je l'adorais.Maman m'avait confiée à lui.Sa prouvait que malgré ses tares il était génial!Je quittais les bras rassurants de Oz et m'asseyais à côté de lui.Et donc à côté de la jeune fille.Je levais les yeux vers elle (ou plutôt l'oeil vu qu'un est caché).Elle était très belle de mon point de vue.Je tendais mes petits bras vers elle.L'air de dire" Un calin ?" je suis très caline.
"Je suis Nina!"Dis-je en language des signes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 8:50

- L'ironie de la situation! Tu peut te battre contre de gros lourdeau mais pas contre un simple paquet de chips!
- Personne n'est imbattable ! Je suis vaincue par des chips ! fis-je en haussant les épaules.
Oz se remit à manger son métal alors que je travaillais savamment à remplir le paquet vidé sur moi. Après un petit moment silencieux, le jeune homme avait terminé son encas et quant à moi, j'étais toutes propres et grignotai quelques chips.
- Makiko ? Tu n'aurais pas croisé une fillette aux cheveux gris ?
Il jouait avec le bouchon de sa bouteille et visiblement cette fille le préoccupait. Je réfléchis à la description qu'il venait de me faire mais je ne me rappelais pas avoir vue une seule petite "vivante" dans les parages. Je m'apprêtai à lui répondre quand la fillette toute désignée entra avant de se jeter affectueusement dans les bras du jeune homme à mes côtés. Elle avait de longs cheveux gris, une bouille d'ange et un cache oeil.
- Papa ,qui est cette fille ? demanda-t-elle à Oz dans le langage des signes.
Je compris ce qu'elle disait avec ses gestes car je l'avais appris petite à l'orphelinat, beaucoup d'enfants étant sourd ou muet de naissance avec les malformations du à cette triste période. Je me réjouissais même d'être en parfaite santé, et là encore, mon tatouage me rappela que j'étais peut-être une chimère sans le savoir. Elle s'assit entre lui et moi.
- Je suis Nina ! reprit-elle en tendant ses petits bras de jeune fille vers moi.
Je lui fis un sourire tentre et la prit sur mes genoux, oubliant pendant un instant mon côté rebelle pour m'attendrir sur l'innocence de la fillette. Je lui répondit dans le même langage qu'elle, m'applaiquant à bien faire chaque geste:
- Moi c'est Maki ! Ravie de te rencontrer petite princesse !
Je tournai la tête vers Oz, d'un regard perplexe, je le fixai un instant avant de me décider à lui poser la question, à voix haute cette fois.
- C'est ta fille ?! l'étonnement transparaissait dans ma voix qui avait vraiment un timbre grave pour une fille de mon âge, ou pour une femme tout court d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 9:27

Je ris.je fixais Nina ,sur les genoux de Makiko.
"Non.C'est la fille de ma chef.Mais pas celle de celui qui te recherche.Elle est trop chou pour être sa fille."
Je me levais et j'allais chercher son doudou à Nina,un simple lapin en peluche rose-violets.je le lui posais dans les bras.
"Tiens,Nini.Tu as vu cette fois je ne l'ai touché!"
Je lui souris.Nina détestait que je découpe les choses.Dont ce lapin.Je devait très attention.Avec Nina ,je ne devais rien faire de mal.C'est interdit.Bizarrement des fois je me demandais qui était l'adulte.Cette gamine avait non seulement des problèmes qu'une enfant de son âge ne devrait pas avoir et en plus elle était beaucoup plus intelligente que la plupart des gens.Elle possèdait un grand coeur Nina.Je savais que pour rien au mon de elle ne causerait la mort,tout au contraire de moi qui causait la mort toute les cinqs minutes.je souris,cette petite me rendait dingue.Je remarquai alors qu'une fois de plus des bandages c'était ajouté à sa collexion.
"Tu es encore tombée ?Et comme toujours tu vas me dire que c'es rien ?"
Je lui souris et doucement j'attrapais sa main droit,sur sa paume s'étalait un pansement tout neuf comparait à certains.Elle avait réussi à mettre ce pansement toute seule,alors qu'elle avait déjà des blessures partout.
"Petite chipie...Comment t'as fait cette fois ? t'as joué sur la route ? t'as voulu caresser un chat sauvage ? Ou t'as dansé dans la casse automobile ?
Toutes les choses que je citait était déjà toutes arrivées,Nina m'en avait fait voir de toutes les couleurs.Mais bon je ne pouvais rien lui reprocher.Nina n'avait pas souvent pleuré depuis que je la gardais.Les seules fois ou je l'avait vu pleuré,elle se croyait seule et sa avait était un spectacle horrible pour moi.Je ne l'avais pas supporté et j'était allé la consolait.Souvent je jouais avec elle,quand elle se sentait seule ou que ses pensées devenait trop mélancolique pour que je la laisse aller dehors.Je lachais la main de Nina et lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Flina

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 29/10/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Flingue
Capacités physiques: Elle est rapide,et maitrise son arme,sinon la demoiselle est sans défense.

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Mer 9 Nov - 9:57

La jeune femme me prit sur ses genoux et je penchais la tête sur le côté.
"Moi c'est Maki ! Ravie de te rencontrer petite princesse !"Elle m'avait fait un joli sourire tout tendre et m'avait parlé en langage des signes,mon, impression surprit,suffit à lui faire comprendre que je n'avais pas l'habitude qu'on me réponde sur le même mode.
Puis elle tourna la tête vers Oz.
"C'est ta fille ?!"Son étonnement était très sonore.Je me demandais pourquoi.Qu'est-ce que sa aurait de bizarre qu'il soit mon papa.Oz rit.Là j'eus une moue contrariée.Y a rien de marrant!Il le remarqua en me fixant et cessa de rire.
"Non.C'est la fille de ma chef.Mais pas celle de celui qui te recherche.Elle est trop chou pour être sa fille."
Il sourit.C'est vrai ce gros porc n'était pas mon papa.Pour lui donner raison j'avais fait oui de la tête.Puis Oz était parti dans ma chambre.Je me demandais bien pourquoi.Lorsque je le vit revenir avec mon lapin,mon "Sasuke",je ris,un son entre le gazouillement d'un oiseau et la toux.Je le serrais contre moi une fois que oz me l'eut donnés.
"Tu es encore tombée ?Et comme toujours tu vas me dire que c'es rien ?"Il attrapa ma main en souriant,examinant ma peau sur laquelle je venais à peine de mettre le pansement.
"Petite chipie...Comment t'as fait cette fois ? t'as joué sur la route ? t'as voulu caresser un chat sauvage ? Ou t'as dansé dans la casse automobile ?"
J'ouvris grand mon oeil turquoise.Puis je sourit et je lui répondis avec mes mains.
"J'ai dansée dans la casse automobile...Mais je suis tombé,y a un bout de métal qu'est rentrait dans ma main.je l'ai enlevée et j'ai mis le pansement!"Il avait reposé ma main et je l'avais posée sur mon genoux sans appuyer ma paume sur mon genoux.Je toussais d'un coup,je sentait mon coeur se serrait dans ma poitrine.Je respirais doucement pour calmer ce phénomène du au stress.Lentement mais surêment la douleur disparut et je fit un sourire rassurant à Oz et Maki pour leur montrer que j'allais bien.Rien de bien spécial un peu angoisse.Sous mon cache-oeil,je sentis mon oeil se mettre à luire.Heureusement personne ne le voyait.Je souriais et glissais doucement des genoux de Maki.Je courais jusqu'au chat gris.Mon petit minou.Je le serrais contre moi ,en le prenant vite dans mes bras.Il aurait griffé n'importe qui.Mais moi jamais.Jamais aucun animaux m'avait fait de mal.Je plongeai mon oeil turquoise dans le regard vert du chats.Ces yeux me rappellait seul de mon amie.Je secouais la tête,posais le chat et m'accrocher à la jambe de Oz qui était restée debout,j'enroulais mes petits bras autour de sa jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Jeu 10 Nov - 9:21

A l'annonce de cette question, Oz se mit à rire puis fixa la petite Nina sur mes genoux.
- Non.C'est la fille de ma chef.Mais pas celle de celui qui te recherche.Elle est trop chou pour être sa fille, expliqua-t-il en souriant.
Je hochai la tête en signe d’acquiescement. Il se leva et alla dans l'autre pièce avant de revenir avec un lapin en peluche violine dans les mains. Il le tendit à Nina qui s'en empara pour le serrer contre elle, visiblement épris de ce "doudou". Je posai sur elle mon regard attendri, arborant un sourire doux et tendre.
- Tiens,Nini.Tu as vu cette fois je ne l'ai touché !
La petite continuait de câliner la peluche, elle était vraiment toute mignonne. Il se pencha sur elle et lui prit l'une des mains, dévoilant sa minuscule paume barrée d'un pansement neuf. Je remarquai alors qu'elle était couverte d’égratignures et de pansements semblable à celui-ci. Je posai les yeux sur le jeune homme qui était vraiment très protecteur envers la fillette, on sentait qu'il l'affectait et que rien ni personne ne pourrait attenter à sa vie tant qu'il serait là. Admirant le beau visage de Oz penché sur la petite sur mes genoux, je penchai la tête pour le dévisager en essayant d'être discrète. Même s'il semblait froid et distant, ses yeux étaient illuminés d'une flamme rose dansante dans ses prunelles, et j'aurais voulu qu'il me regarde aussi de cette façon. Je détournai les yeux, surprise par mes propres pensées, espérant que le jeune homme chimère n'ait pas vu que je le fixais de cette manière.
- Tu es encore tombée ? Et comme toujours tu vas me dire que c'es rien ? Petite chipie...Comment t'as fait cette fois ? t'as joué sur la route ? t'as voulu caresser un chat sauvage ? Ou t'as dansé dans la casse automobile ?
Je pouffai légèrement, amusée par l'énonce de toutes ces drôles d'habitudes.
- J'ai dansée dans la casse automobile...Mais je suis tombé,y a un bout de métal qu'est rentrait dans ma main.je l'ai enlevée et j'ai mis le pansement ! expliqua-t-elle de ses petits bras.
Elle se mit à tousser, tout à coup, et je posai une main dans son dos en me penchant pour être sur qu'elle allait bien. Un peu livide, elle descendit de mes genoux, et tenta un sourire rassurant à Oz et moi. Elle courut vers le chat gris, le prenant dans ses bras pour le caresser, le félin ronronnant un peu, avant qu'elle ne le repose pour revenir s'accrocher à la jambe du grand gars. Je souris gentiment à la fillette, puis me levai du fauteuil pour me placer à leur côté.
- Vous avez l'air de bien vous entendre tous les deux.
Je replaçai une mèche de cheveux gris de Nina derrière son oreille. J'aurais tellement voulu avoir des parents et des frères et soeurs, la solitude avait certes des avantages mais aussi beaucoup d'inconvénients. Je me sentais un peu de trop devant leur complicité. Je souris et m'apprêtai à me diriger vers la sortie, histoire de ne pas me taper l'incruste, et de les laisser tranquille, le beau jeune homme et la gentille petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Jeu 10 Nov - 9:45

"J'ai dansée dans la casse automobile...Mais je suis tombé,y a un bout de métal qu'est rentrait dans ma main.je l'ai enlevée et j'ai mis le pansement !"
je soupirais.Cette petite avait le don pour se blesser pour faire comme si de rien n'était.Elle se blessait souvent et le soir pour l'endormir ,je lui dit de compter ces pansements,plutôt que les moutons.Elle toussa d'un coup.Je penchais la tête vers elle,une impression inquiète sur le visage.Elle descendit des genoux de Makiko et alla faire un calin à son chat.Lorsque je voyais ce chat je voulais l'étrangler mais là alors qu'il était dans les bras de ma petite perle,je n'avais aucune pensées de ce genre.Nina était un peu mon remède.Quand elle est là je contrôle beaucoup mieux mes pulsions et je n'ai pas tuée depuis un moment grâce à elle.Elle lâche le chat et vient nouer ses bras autour de ma jambe.Makiko se leva et vient replaçais une des mèches grises de Nina.
Vous avez l'air de bien vous entendre tout les deux"
Je la vis se diriger vers la sortie.
"Makiko,pars pas maintenant.Je voulais t'inviter à passer la soirée ici.'Fin si t'es d'accord..."
Je n'avais pas le courage de la laisser retourner dehors.Je me doutait bien qu'elle ne vivait pas du tout dans la richesse et qu'elle n'avait certainement aucun endroit ou dormir.J'avais commencé à éprouver pour elle de l'amitié.Ce qui est plutôt rare au premier contact.Le fait que Nina lui ai fait confiance au point de la laisser la prendre sur ses genoux m'avait convaincu que c'était quelqu'un de bien.Alors que Makiko réfléchissais dos à moi si elle restait ou pas,j'ouvrais de nouveau le tiroir dans le mur.j'en sortis un paquet de cookies.je le tendis à Nina,qui mordit dans le premier gâteau avec un plaisir non dissimulée.J'ébourrifais ses cheveux.Je me demandais souvent qui était le père de Nina.Et puis surtout pourquoi elle cachée son oeil.Moi qui avait vécu un peu de 2 ans avec elle,je ne l'avais jamais vu sans.Je la regardais déguster ces Cookies. Elle avait laché ma jambe j'en profité pour aller dans ma chambre.Je m'approchais de la commode,saisi la barre qui la fermais à deux mains et dépliais le métal de façon à pouvoir accèder aux tiroirs.J'ouvrais le premier.Des armes,des affaires,quelques vetêments,surtout à Nina les fringues..Ah zut faudra que je les mettes dans sa chambre.Le Deuxième tiroir contenait de l'accool et autres choses illégales,je trouvais enfin un paquet de cigarettes.J'en pris une et mis le paquet dans la poche de ma veste à capuche.Je retournais dans le "salon".J'allumais la clope grâce à un briget que j'avais pris dans ma commode,je fumais tranquillement,assis sur le canapé tandis que Nina embêtait encore ce sale matou.Makiko n'avait toujours pas décidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Jeu 10 Nov - 10:19

- Makiko, pars pas maintenant. Je voulais t'inviter à passer la soirée ici. 'Fin si t'es d'accord...
Je m'arrêtai. Réfléchissant à ce qu'il venait de me proposer. Ma vie s'égara contre le trou qui servait d'entrée, avisant ce qui se tramait dehors. La nuit était en train d'envahir Paris, le soleil sombrant derrière les immeubles délabrés, sa lumière orangée se diffusant de moins en moins. Je ne pouvais pas aller très loin si je partais, je devrais passé la nuit dans le coin pour repartir demain matin. A vrai dire, j'aurais très bien pu rester ici, ça n'aurait rien changé du tout. Mais une curieuse politesse me forçait à restée polie et je ne voulais pas les déranger tous les deux. Hésitante, je restai plantée là un moment. Je sentais que derrière moi, Oz et Nina continuaient à vivre, je n'étais point une source d'ennui pour eux apparemment. Je ne voulais pas les mettre tous les deux en danger, enfin, Oz savait très bien se défendre visiblement, mais c'était surtout la fillette que je voulais déjà protéger. En restant ici, je risquai de faire venir les types de Calderone... Je réfléchis un moment, me décidant à faire la nuit blanche s'il le fallait pour surveiller. Quand je me retournai enfin, Oz était affalé dans le canapé avec une cigarette dans la main tandis que Nina dévorait des cookies dans son coin, toujours avec son lapin en peluche. Je lui souris avant d'aller littéralement me laisser tomber...sur Oz.
- Là, je crois que tu viens de faire la plus grosse boulette de ta vie ! fis-je en riant doucement.
Je me calai contre lui, comme s'il n'était qu'une fauteuil et posa ma tête contre son épaule. Je saisis la clope d'entre ses lèvres pour la mettre entre les miennes et tirer dessus la lui redonnant en soufflant la fumée lentement, cette dernière m'envahissant. Je fumais de temps en temps, pour dire de me détendre, et là, il me donnait envie. Je penchai la tête un peu arrière pour voir son visage et lui sourire amicalement. J'espérai qu'il m'appréciait étant donné que je commençais à lui faire confiance, et que malgré qu'il soit une chimère censé bosser pour une organisation qui voulait ma peau, il m'attirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Ven 11 Nov - 1:29

"Là, je crois que tu viens de faire la plus grosse boulette de ta vie !"
Dit-elle après cet laissée tomber sur moi.Elle se cala contre moi ,tendit que j'esquissais un sourire.Alors qu'elle me piqué ma clope,j'émit un "Hé!" pas très convaincant.Elle me la rendit juste après.Je souris et lui donnai un petit coup de coude.
"Non mais tu connais les bonnes manières!"
Je ris ,fesant sursauter Nina,qui continuait de manger avec délices ses cookies.Je ne pouvais pas bouger vu que Makiko était afallée sur moi.
"Au fait t'es au courant que je ne suis pas un fauteuil ?"
Je la fixais.
"Parce que là je me sens dans la peau d'un fauteuil..."
Ma phrases était on peu plus étrange et j'avoue que je venais de sortir un idiotie.C'est trop zarbi comme phrase....Je réflechissais un instant et vu que Makiko n'avait pas l'air de trouver ma phrase si bizarre que ça je souris de tout mes crocs.Je me demandais bien combien de temps j'allais devoir encore garder Nina.Bien que je l'apprècie énormément,elle n'est qu'une enfant et elle n'as pas sa place près d'un assasin tel que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Ven 11 Nov - 2:51

- Hé ! Non mais tu connais les bonnes manières ! protesta-t-il en riant.
Il m'envoya un petit coup de coude auquel je répondis par un sourire amusé.
- Au fait t'es au courant que je ne suis pas un fauteuil ? Parce que là je me sens dans la peau d'un fauteuil... fit-il en me fixant de son regard rosé.
Je continuai de lui sourire gaiement, m'étalant encore plus sur lui. J'aimais embêter le monde, juste parce que ça m'amusais. Oui, il fallait bien dire que j'étais gamine sur les bords, mais j'étais excusé, ayant passé toute mon enfance dans un orphelinat où régnais la peur, avant de m'échapper d'un bain de sang de mes petits camarades et me mettre à tuer. J'avais l'excuse de ne pas avoir eu un cursus de fillette dites normale, alors même à dix-sept ans, j'estimais que je pouvais m'autoriser à délirer un peu de temps en temps.
- Détends toi, t'es pas un fauteuil. Mais si ça peut te rassurer, t'es vachement confortable.
Pour sur, j'étais à mon aise, avachie de cette façon. Mes jambes tendue sur le sol, les fesses sur ses genoux, le dos contre son torse, la tête sur son épaule et complètement de travers. Oui, j'étais très bien. Je ne savais par contre pas quoi faire de mes mains, dont l'une tenait encore le paquet de chips. Je sentis de longs doigts se serrer contre les miens, Oz venait de me prendre la main et curieusement l'examinait. Je ne dis rien, ne fis rien, me contentant de rosir légèrement et de fixer le plafond. Je commençais à établir un programme détaillé de ma journée de demain. Sauf que malheureusement, je me rendis vite compte qu'à part aller d'un point à un autre en tuant quelques mafieux au passage et échapper à Calderone, je ne ferais rien de bien différent de d'habitude. J'hésitai sur mon prochain lieu de destination, sur la cachette de ma prochaine nuit. Perdue dans mes pensées, je ne vis pas Oz me contempler fixement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Flina

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 29/10/2011

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Flingue
Capacités physiques: Elle est rapide,et maitrise son arme,sinon la demoiselle est sans défense.

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Ven 11 Nov - 9:06

Après avoir replacé mes cheveux gris Makiko fit mine de s'en aller.Quoi ? elle n'allait pas partir comme ça tout de même.Je tirais doucement sur le pantalon de Oz pour lui dire de faire quelque chose.
"Makiko,pars pas maintenant.Je voulais t'inviter à passer la soirée ici.'Fin si t'es d'accord..."
je souris,ah il avait envie qu'elle reste lui aussi.Je vis Makiko restait plantée devant le trou dans le mur qui nous servait de porte.Oz en profita pour me donner un paquet de cookies ,je lâchais sa jambe et croquer dans l'un des gateaux avec délices.Puis il alla dans sa chambre,pièce interdite pour moi et revient avec des cigarretes.Il n'avait jamais voulu que je fasse comme lui en ce qui considère ses batons fumants.Il 'assit sur le canapé.Je mangeai un deuxième gateau et m'assit par terre,tenant d'une main mon lapin,dans l'autre main un cookie.Sur le sol j'avais posé le paquet de gateau et le chat tournais autour de moi.Puis je vis Makiko bougeai et elle alla s'affaler sur Oz.
"Là, je crois que tu viens de faire la plus grosse boulette de ta vie !"
J'entendis alors Oz rire.Je souris dans mon coin,sa fesait longtemps qu'il n'avait ri autant.
"Non mais tu connais les bonnes manières!Au fait t'es au courant que je ne suis pas un fauteuil ?Parce que là je me sens dans la peau d'un fauteuil..."
Je secouais la tête...Mais c'est quoi cette phrase...
"Détends toi, t'es pas un fauteuil. Mais si ça peut te rassurer, t'es vachement confortable."
Dit Maki en étalant encore plus sur Oz.Je ris.Puis je baissais tristement la tête.Mon propre rire ne ressemblait à rien...Alors sans rien dire,je lachais mon cookie,qui bien qu'il ne tomba pas de haut,éclata en petits morceaux et je courus dans ma chambre la troisième pièce,sans lacher mon doudou.Je m'asseyais sur le lit qui était le mien et je serrais ma peluche dans mes bras.Je ne voulais pas pleurer.J'était pourtant heureuse ici...
Je sentis alors une goutte d'eau glacé coulée sur ma joue,je l'essuyais rapidement et allait me blottir en boule dans un coin de la pièce,presque invisible.Je savais que mon oeil brillait de mille feu en dessous de son cache mais pour le moment je me fichais qu'on voie ou non cette différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Sam 12 Nov - 9:12

Je vis Nina quittait la pièce en courant.Je ne m'en préoccupais pas.Je savais que cette gamine n'était pas comme les autres.Néammoins ,je tendis l'oreille.Je ris a la réponse de Makiko.
"Alors comme ça ,je suis confortable ?"
Je souris et repoussais Makiko,ce fut elle qui se retrouva allongée et moi j'était au dessus d'elle,sans pour autant m'appuyer sur elle.Je souris et je fixais ses yeux verts.Si semblable à des émeraudes.Je m'assis a côté d'elle tandis qu'elle se redressait sans quitter le canapé.Je lui souris.Et mettais ma tête en arrière.Je me mis à penser à Maria.Je me demandais quand est-ce qu'elle me confirait une autre mission..J'avais hâte.Sa fessait trop longtemps que je n'avais pas débarrassé le monde d'une ordure.Je n'avais plus q'une hâte tuer.Je sentis mes griffes sortirent sans que j'ai voulu le faire.Je savais qu'elle était toujours couverte de sang .Par le trou dans le mur j'aperçus la lune toute blanche qui brillait dans la nuit,qui était enfin tombée.Je me levais et me postait devant ma "porte".je voulais aller dehors.Trouver une proie.L'exterminer dans les règles de l'arts.Sentir la vie abandonner le corps.Le sang encore chaud coulait sur mon poignet.Je levais l'une des mes mains à la hauteur de ma joue.Doucement je m'entaillais la peau.Ma joue se retrouvant barré par une entaille sanglante.J'avais totalement oubliée la présence de Makiko...
Comme si le sang était ma source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makiko Ogawa

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 22
Localisation : Euh...un peu partout dans Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Poignard
Capacités physiques: Moyenne

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Sam 12 Nov - 9:43

La petite Nina toujours dans son coin, abandonna son paquet de biscuit et courut dans une autre pièce, sa peluche dans les mains. J'hésitai à aller voir ce qui n'allait pas, mais Oz ne réagissant pas, je m'y résignai, en songeant à ce que la fillette avait peut-être besoin d'être seule, après tout, plus personne n'était normal à présent, et même Nina devait avoir des choses à cacher.
- Alors comme ça, je suis confortable ? reprit le jeune homme.
Je me mis à rire et à peine eus-se commencer à formuler une réponse, il me fit basculer, m'allongeant pour se retrouver au dessus de moi sans pour autant m'écraser. Mon rire se tut doucement alors qu'il me regardait droit dans les yeux, et je me sentis rosir encore un peu. Chose que je détestais soit dit en passant. Il finit par se rasseoir correctement et je me redressai pour faire de même. Il me lança un sourire auquel je répondis avant de détourner les yeux, tout à coup mal à l'aise. Il balança la tête en arrière pour la poser sur le dossier et de mettre à fixer le plafond.
Je posai mon regard sur le dehors, où à présent le ciel étoilé orné d'un croissant de lune luisant, surplombait Paris. Il était déjà si tard ! Je n'avais encore une fois pas vue ma journée passée, et pourtant Dieu sait combien je m'ennuyais à passer mon temps à fuir ! Mais l'après-midi avait été plus mouvementée, et depuis ma rencontre avec Oz, je n'avais pour ainsi dire, même pas fait attention à l'heure.
Les ombres se dessinaient au dehors, douces silhouettes animales aux reflets argentés de la lune, volaient à travers le ciel noir. Les lampadaires grésillaient à droite à gauche, dans une lumière jaunâtre artificielle. Paris sombrait dans la nuit qui venait de tomber. On entendait au loin, quelques cris de patrouilles chimériques qui commençaient leur ronde nocturnes habituelles. Je soupirai et tournai la tête vers le jeune homme à ma droite. Je le surpris, griffes de métal sorties, en train de se lacérer la joue. Une belle entaille sanguinolente se dessina sur sa peau. Je n'eus d'autre réflexe que celui d'abaisser son bras brusquement pour qu'il arrête de se défigurer lui même.
- Wow ! Monsieur le sadomaso ! On se calme !
Il ne bougea pas, semblant assaillis par un besoin meurtrier de blesser, tuer, bref de faire mal. Je le comprenais assez bien, ne pouvant vivre sans ma dose d'adrénaline de combat journalière. Je me mis à genoux sur le canapé et passai ma main sur sa plaie pour enlever le sang qui le maculait. J'essuyai ma main sur mon débardeur noir qui était déjà gorgé de sang séché, le mien, celui des anciennes blessures. Je le regardai un moment avant de lui faire une drôle de proposition:
- Bon, si tu as besoin de te défouler, je connais un endroit où se réunissent toutes sortes de criminels... On peux y aller en tuer quelques-uns si tu veux, murmurai-je pour ne pas me faire entendre de la fillette qui restait silencieuse dans l'autre partie de la bâtisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Heise

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Dans les rues de Paris

Feuille de personnage
Race: /Chimère
Première arme: Ses lames de métals.
Capacités physiques: Rapide,discret et surtout très bon combattant,que se soit avec les mains,les pieds,un flingue ou un sabre

MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   Sam 12 Nov - 10:05

Je sentis qu'on attrapé mon poignet et qu'on l'éloignait de mon visage.Je dévisageais Makiko.Alors à la vitesse de l'éclair je l'abattais au sol dans un grand fracas,je me trouvais au dessus d'elle,mes griffes sortis toute près de sa tête..Elle n'eut pas le temps de se défendre vu en un instant je repris contact avec la réalité.Je me rendais compte de ce que je venais de faire.Je me relevais et juste après avoir rangé mes griffes,je tendais ma main à Makiko pour l'aider à se lever.Je murmurais alors.
"Hum...euh...excuse-moi.J'ai de mauvais habitudes."
Je ne souris pas et appuyais ma paume sur ma joue meurtri.Lorsque je la retirais ma joue était comme neuve.Elle me regarda un instant.Pendant ce temps je me battais tout simplement pour empêcher mes lames de sortirent et par forcément que de mes phalanges.
"Bon, si tu as besoin de te défouler, je connais un endroit où se réunissent toutes sortes de criminels... On peux y aller en tuer quelques-uns si tu veux,"
Je réflechis un instant...J'en avais vraiment besoin.Mais et Nina ? C'est dans ces moments là que je regrette de travailler pour Maria.Je pourrais l'emmener.Elle sait ce servir d'un flingue et puis je la savais très rapide...Et même je ne laisserais jamais rien lui arriver.
"Sa marche...mais j'émmene Nina.
Nina avait vu de nombreux meutres à commencé par celui de sa meilleure amie.Je ne pouvais pas la laisser là...elle viendrait et de toute façon je la cacherais dans un coin plutôt que dans l'envoyer en plein dans les combats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des remords et envie de meutre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des remords et envie de meutre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Partie RP :: Paris même :: Les Rues-
Sauter vers: