Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Ven 28 Oct - 8:49

[Suite du RP "Ramper dans les ténèbres"]

Ma "maison" se situait dans le quartier résidentiel, fleurtant à l'extrème limite des bas-fonds. On pouvait même presque dire que j'habitais les bas-fonds. Construite après l'explosion de la maison de la famille d'Antonio, elle avait une immense valeure affective pour moi. Pour la reconstruire, j'avais utilisé des matériaux récupérés du manoir de Don Diego. J'y avais passé des journées entière dans le noir, trop vidée pour pleurer, faisant mon deuil silencieux. Savourant en même temps ma nouvelle liberté, l'arrêt de mes souffrances. Repenser à cette époque me pinça le coeur, et une boule se forma dans la gorge. Comme à chaque fois ou presque, des larmes perlèrent au coin de mes yeux, et je les essuyai rageusement du dos de mes mains. Ce n'était absolument pas le moment de laisser parraître de la faiblesse. Je ne connaissais strictement pas mes trois "acolytes", et ils ne me semblaient absolument pas francs du colier. Entre le garçon qui semblait avoir du mal à maitriser ses pulsions, la Lapinette qui avaient des drôles de réactions et la fille-félin tentatrice, il y avait un joli lot de névroses... Pas question de témoigner du chagrin - et donc de se dévoiler un peu trop - devant eux tant que je n'aurais pas mieux cerné les individus, décidai-je.
Battie sur les fondations d'une maison à moitié détruite par la guerre, ma demeure ne payait aps de mine, mais elle était suffisamment grande pour une personne seule. Je n'avais pas pu reconstruire le premier étage, ne disposant ni des matériaux, ni compétences, ni des connaissances nécessaires à l'élaboration d'un chantier digne de ce nom. Les fondations de l'étage s'élançaient donc vers le ciel, comme dans une vaine tentative de faire repousser d'eux même les murs détruits. Des planches et divers autres matérieux de récupérations venaient consolider les murs, qui malgré mon manque de sens pratique ne conportaient pas de trous. Le toit, rabiboché avec des planches de bois clouées les unes aux autres, était recouvert d'une bache en plastique épais verdatre, le meilleur anti-pluie que j'avais trouvé. J'avais toujours l'électricité, qui fonctionnait on ne savait bien comment, et je tirais l'eau d'un petit puit à l'eau propre. Si il venait à s'épuisait, j'avais de toute façon la possibilité d'aller cherhcer de l'eau dans la forêt. Sur le perron, l'habituel "Passez votre chemin" ne décourageait strictement pas les visiteurs indésirables, mais aidait à ma tranquilité en protégeant mon anonymat des divers dealers qui voulaient ma peau.
En m'avançant sur le pas de la porte, je vérifiai que nous n'étions pas suivis. RAS. Je dévérouillai la porte avec la clé cachée dans une de mes poches, et entrouvris doucement la porte. À l'intérieur, pas de signe de visite intempestive de malfaiteurs. Je me tournai vers mes "camarades" :
- Si vous pouviez patienter la quelques secondes...
Sans attendre de réponse de leur part, je m'engouffrai à l'intérieur, et me ruai au fond de la pièce. Je soulevai un vieux tapis poussiéreux , rongé par les acariens et la poussière, et toquai deux fois contre la large trappe de bois ainsi découverte. Elle s'ouvrit sans grincer, laissant apparaitre une belle quantité de denrées alimentaires en tout genre. Plusieurs paquets de Spaghetti, une majorité de diverses boîtes de conserve - avec ouvre-boîte -, une vieille tablette de chocolat, du riz, une boîte avec des gateaux. Et au fond, mirable, deux paquets de clopes. Je remerciai Dieu avec ferveur, avant de me rappelr que je ne croyais pas en Dieu. Ce connard nous avait laisser pourrir, nous les Chimères, et s'il existait, il allait avoir besoin d'un paquet d'excuses valables. Je pris dans mes bras un tiers des ressources de mon stock d'urgence, que je plaçai sur la table de la pièce, puis refermai soigneusement la trappe. La raison pour laquelle j'avais demandé au groupe de ne pas entrer immédiatement. Pas question de leur révéler l'emplacement de mes réserves, pas tout de suite en tout cas.
J'observai la pièce quelques instants en silence. Sur les murs irréguliers, j'avais tendu des" tentures" de fortune, bouts de tissus récupérés et assemblés avec un nécessaire de couture trouvé dans les ruines. Les tentures caches-misère, j'avais également épinglé des posters intacts retoruvés dans d'autres maisons abandonnées. Groupes de musique d'avant guerre, propagande pro ou anti Chimères, publicités, cartes postales, lettres, affiches de cinéma dattant de l'époque où le cinéma existait toujours, atricles de journaux... Un vrai papier peint fait main, témoignage de l'Humanité. Il y avait peu de meubles dans la pièce, exepté une table, deux chaises, un matelat posé à même le sol et une toute petite gasinière électrique, plus un robinet. le strict nécessaire, en somme. Beaucoup de monde avait bien moins que ça, et j'avais conscience de ne pas être à pleindre. Le plancher était à moitié pourrit, et un escalier serpentait jusqu'à une petite cave sombre et humide, bien utile si la guerre reprenait.
Je m'arrachai à ma contemplation, glissai un paquet de cigarettes dans ma poche, et retournai ouvrir à mes "invités".
- Bienvenus chez moi, prononçai-je d'une voix théâtrale, en m'effaçant d'une courbette comme un majordomme. Il va falloir que quelqu'un s'assoit sur le lit, il manque une chaise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naginata Illusen

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 23
Localisation : - Bas-fonds de Paris.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Deux crochets venimeux.
Capacités physiques: Une vivacité et une souplesse dignes d'un serpent...

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Sam 29 Oct - 7:31

*Heureusement, la fille avait pris les commandes, et il l'avait suivie, traînant toujours les deux autres chimères derrière lui. Sur la route, il cherchait des idées pour engager la conversation. Trop de curiosité tue la curiosité. finalement, il s'était tu. Au pire, elles se passeraient de sa conversation. Ou alors, elles diraient un truc elles-mêmes. Il se demanda ce qu'il foutait là, à suivre une fille dont les yeux lui semblaient trop, bien trop rusés, accompagné de deux autres filles, dont une qui lui donnait envie de mordre et l'autre ravivait son manque de cigarette. Bah, tout irais bien. Où était le problème ? Son problème ? La rousse avait proposé à manger. Elle ne pouvait pas être foncièrement méchante. Le jeune homme étouffa un sifflement. La rue sentait bizarre. Une sorte de douceâtre sucrette.*

- Si vous pouviez patienter la quelques secondes...

*Elle avait interrompu ses pensées. Il la regarda entrer dans une petite chaumière, faite de matériaux pour le moins étranges, et le deuxième étage paraissait être en construction depuis un bon bout de temps. Une bâtisse inachevée, qui plaisait plutôt bien au jeune homme. Il laissai son regard glacé dériver sur les murs, contemplant les alentours. Une petite rue digne des bas-fonds, même si on était officiellement dans le quartier résidentiel. En vérité, l'officiel n'avait plus vraiment lieu d'être, dans ce Paris d'après-guerre. Il ferma un instant ses paupières, laissant ses souvenirs divaguer librement.
Dis, Papa, pourquoi les bombes tombent-elles ? - Pour célébrer ton anniversaire, Nagi. - Mais elles tombent tous les jours ! - Chaque jour, c'est l'anniversaire d'un enfant. - Mais comment elles savent ? Et puis, pourquoi les dames pleurent quand elle explosent ? Maman aussi, elle pleurait ? Et elle reviens quand, hein ? - Nagi, il est tard. Vas te coucher. - Mais, papa... - Naginata !
Finalement, il ne lui avait jamais répondu... Il avait lâchement continué à mentir. Les ongles du jeune homme s'enfoncèrent dans la chair de sa paume. Calme toi. C'est terminé... Il a payé pour tout ce qu'il a fait... Un sourire se dessine à nouveau sur le visage de Naginata. C'était une idée stupide de se remémorer cela...*

- Bienvenus chez moi. Il va falloir que quelqu'un s'assoit sur le lit, il manque une chaise.

*Ah, elle était revenue. Il entra à sa suite dans la maison. Une petite pièce assez confortable, un peu comme un appart' de célibataire. Le sourire sur son visage s'élargit un peu quand il aperçut, sur la table, le grand paquet de provisions... Alors, elle n'avait pas menti. C'était peut-être le premier bon plan de la journée. On ne sait jamais, les bonnes surprises sont toujours possibles... Il offrit un sourire à leur hôte, et murmura ;*

- C'est joli, chez vous...

*Il était peut-être temps de se présenter, non ? Enfin, au moins le prénom...*

- Je me nomme Naginata. Enchanté.

*Il inclina légèrement la tête. En signe de respect. Malgré ses vêtement sales et sa main en sang, il ne voulais pas devenir l'un de ces salauds crasseux qui se laissaient aller à n'importe quoi, sous prétexte que la guerre n'avait rien laissé, et qu'ils étaient des victimes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnigthxcrashing.skyrock.com/
Alexandra Stone

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 24
Localisation : ~ Centre Ville.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Un petit révolver, assez discret.
Capacités physiques: Une souplesse hors du commun ? Ou pas.

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Sam 29 Oct - 9:02

Quand le mec au cheveux l'avait prise par le bras, la première réaction d'Alex avait été de sursauter, puis d'émettre un léger grognement. Cependant, pendant tout le trajet, ce à quoi elle avait réfléchit avait été très simple : Les cheveux de ce type sont verts sapins, alors est-ce qu'on le décore à Noël ? Est-ce qu'on lui accroche des guirlandes ?
Bref, ils étaient arrivés rapidement, mais peut-être pas assez. L'odeur de la chimère lapin était toujours aussi attirante pour son instinct de prédateur. Plus elle y pensait, plus en avait envie d'un bon petit lapin rôti … Mais non. Self-control avant tout. Elle inspira et expira trois fois, pour se calmer.
Le quartier résidentiel était tout, sauf au goût d'Alexandra. Son petit appartement était bien mieux, à ciel ouvert. Et puis, d'ici, on ne voyait rien que de la désolation. Chez elle on voyait la désolation, et la Tour Eiffel ! Ou, du moins, ce qu'il en reste. (Ahem.) C'était tout de même incroyable de penser que … Oh puis mince.


- Si vous pouviez patienter la quelques secondes...

Oui, bien sûr. Laisses moi avec l'homme-sapin et l'autre fille qui me donne envie de la bouffer. Fais comme tu veux, hein, ajouta t-elle en son fort, très fort intérieur.


Mais la renarde était déjà partit. Son regard se balada partout, puis, grâce à un discret coup d’œil en coin, observa ses deux compères. Il était plus grand qu'elle, ainsi que la lapine. Mais elle était tout de même plus grande que cette dernière. Les daltons, en quelque sorte. Cette pensée lui arracha un sourire, tout ceci voulait dire qu’elle était d'un des deux frères inutiles du milieu, que le mec était Averell, le stupide, et la lapine, Joe, le petit vicieux/nerveux. C'était tout, sauf réaliste.

- Bienvenus chez moi. Il va falloir que quelqu'un s'assoit sur le lit, il manque une chaise.


Elle avait relevé la tête avec un léger «Mmh ? », puis été entrée en dernière. Polie elle décida de laisser les chaises aux autres, mais sans pour autant s'asseoir sur le lit, juste par esprit de contradiction. Elle s'était donc adossée contre le mur, en attendait patiemment, quoique ce soit.

- C'est joli, chez vous...


Elle tourna la tête vers lui, et le regarda, assez fixement. Mais plus dans la lune qu’autre chose, à vrai dire ...

- Je me nomme Naginata. Enchanté.


Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Dim 30 Oct - 22:56

Ils étaient entrés, et avaient regardé un peu partout. Compréhensible, j'aurais agii de la même façon. Mais allez savoir pourquoi, ce petit examen de mon chez-moi me mit mal à l'aise. C'était quand même chez-moi, mince...

- C'est joli, chez vous... Je me nomme Naginata. Enchanté.
Je sursautai. Le garçon avait un grand sourire collé sur la figure. Surement la perspective proche d'un repas... Combien de temps encore allait durer cette putain de misère ? Combien de temps encore la haine - humaine ou non - attiserait les conflits et détruirait un peu plus la planète ? Ces questions, je me les posaient depuis toujours. Depuis que j'avais vu des humains mutiler un enfant hybride sous mes yeux, lui broyant le visage, les cotes, jusqu'à ne laisser qu'une bouillie sanglante sur le sol. Depuis que chaque matin jusqu'à la "fin" de la guerre, chaque jour des milliers de bombes, missiles, bales, faisaient encore plus de morts dans la rue, laissant des orphelins, des veuves, des hommes seuls. Depuis que j'avais abandonné toute dignité pour sombrer dans la drogue. Depuis que le sceaux cuisant des "jouets" de Don Diego avait brulé ma nuque, laissant une marque indélébile sur ma nuque. Depuis la mort d'Antonio.
Pour le coup, je pleurais vraiment, maintenant. Je me détournai pour que personne ne s'en rende compte, en me traitant mentalement d'imbécile, d'idiote, d'abrutie, de petite conne. Pendant encore combien de temps j'allais me mettre à flancher rien qu'en repensant à tout ça ? Je n'étais pourtant pas une fillette faible et minable, non ? Non ? Je l'espérais, mais ces derniers temps j'avais tendance à replonger un peu trop facilement.

- Sören.
J'eus peur que le tremblement de ma voix soit audible si je prononçais plus que ça... Tant pis, je m'excuserais plus tard. Je pris une profonde inspiration, et même deux, le temps de me calmer, puis séchai mes larmes. J'espérai que mes yeux ne seraient pas trop rouges... Je me tournai vers mes "convives".

-Je vous en pris, servez-vous.
Je désignai la table d'un vaste geste de la main, et remarquai que j'étais toujours gantée. Ca me fit tout bizarre, car j'avais l'habitude de les enlever dès que je rentrais dans la maison. Mais là, c'était une occasion spéciale... Oh, et puis zut. Ils allaient de toutes façons finir par savoir un jour ou l'autre quelle genre de Chimère j'étais. J'enlevai mes gants noirs, dévoilant ainsi mes griffes, semblables à celles d'un renard. Ou d'un chat, bien que je n'avais pas une goute de sang félin dans les veines. J'observai les visages de mes hotes, guettant leurs réactions. Pour l'instant, M. Serpent avait l'air ravit. La nourriture sur la table ne devait aps y être étrangère. La fille-chat/panthère avait le visage tourné dans sa direction, mais avait les yeux dans le vague. Lapinette était cachée derrière eux, et je ne distinguai donc pas sont visage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe L. Kalafin
Modo'
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 22
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un couteau bien caché,et un pouvoir...Fabuleux.
Capacités physiques:

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Mer 2 Nov - 7:05

    Nous étions alors dans la maison de la chimère-Renarde ? Je regardai les endroits,un par un.La fille qui était là m'avait dit quelque chose qui me flanquait la frousse "La jeune fille qui me donne envie de la bouffer"Je lui montra mon couteau,bien aiguisé.Un sourire sadique aux lèvres,je commença à jouer avec mon couteau comme ceux de l'armée.Je commença à jouer avec mes cheveux blancs,je dirai à la fille quelque chose que je pense vraiment,qu'elle aille se ... COLOMBE ! CACHE TOI ... CACHE TOI Cette voix me fis sursauter,il y avait quelqu'un derrière moi ; Je le sentais,je me retourna brusquement et derrière se trouvait une petite coccinelle.Je me pencha et la posa sur mon doigt,je le regarda tel un enfant,tel une petite fille qui n'a jamais vu d'insectes.Je soupira,elle avait disparu,le ciel était d'un noir.Je rangea mon couteau et je souria à la fille aux cheveux roux.Je devais oublier ce garçon,ce garçon aux cheveux verts.

    Colombe,je me nomme Colombe Kalafin.

    Tu sais,Colombe est l'oiseau de la paix...Un jour tu la réglera C'était le dernier mot de Rosalina,celui qui m'a fait garder espoir,un sourire aux lèvres je repensai aux souvenirs ... Les souvenirs magnifiques que j'avais garder.Je repensa à la coccinelle,à la guerre,à cet homme,aux Chimères.Pourquoi Rosalina m'avait-elle fait autant confiance ? Pourquoi ? Peut-être parce qu'elle m'aimait bien,mais je ne l'ai jamais aidée.Jamais,je culpabilisait,jamais je l'avais aidée,je ne l'avais jamais éclairée,je connaissais cette ville comme elle : Par coeur.L'aéroport était notre repère,c'était là,là où se cachait les corps calcinés qu'elle mangeait.Rosalina disait toujours " Si tu veux survivre,mange ! " Je poussa un long soupir,je n'avais pas faim.Pas très faim,je joua avec mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naginata Illusen

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 23
Localisation : - Bas-fonds de Paris.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Deux crochets venimeux.
Capacités physiques: Une vivacité et une souplesse dignes d'un serpent...

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Mer 2 Nov - 9:08

-Sören. Je vous en prie, servez-vous.
-Colombe, je me nomme Colombe Kalafin.

*Naginata hocha la tête. Sören, Colombe. Et l'autre, alors ? A ce moment précis, il réalisa qu'il se trouvait dans la maison d'une chimère inconnue.... En compagnie de trois inconnues. Trop bizarre. Surtout que toutes les inconnues en question étaient plus étranges les unes que les autres. Une rousse aux yeux trop rusés pour accorder confiance, si on se fiait à la première impression. Une fille-lapin dont l'odeur mettait l'eau à la bouche. Et une autre demoiselle qui ne disait pas un mot. Youpiii. L'ambiance était démente. Bien. Il décida que, tant qu'à faire, il allait s'asseoir. Sinon, personne ne bougerait. Il régnait en fait dans la pièce une sorte de tension. Surtout que la Lapine était en train de s'amuser avec un... Couteau. Une manière de signifier qu'elle savait se défendre ? Un sourire s'étendit sur les lèvres glacées du serpent. Un combat un peu violent, ça le tentait bien... A la fin, il pourrait... Ses yeux se fermèrent. Tais toi, ignoble petit cervelet. Bref. Il chassa d'un coup de tête ces idées morbides, et alla s'asseoir sur le lit. Laissons les chaises à ces dames. Il continuait de fouiller la pièce du regard. Puis, il se dit confusément qu'il devrait tenter de détendre un peu l'atmosphère. Une petite blague, peut-être ? Mmh. Il détestait ce rôle. Celui qui doit parler pour faire parler les autres. Bon, allons-y... Embrayons sur les prénoms.*

-Sören... C'est de quelle origine ? Oh, Colombe, comme l'oiseau de la paix. Joli prénom.

*"Oh" ? HEIN ? Depuis quand disait-il "oh" ? Il avait envie de se foutre une tarte. Après tout, il était d'habitude celui qui ne parle pas, qui regarde froidement et qui a un air blasé. Ce même air blasé qui venait de lui revenir sur la figure. Ben tiens. De toute façon, il n'avait rien à ajouter. Le jeune homme n'était pas comme son ami. Il n'avait jamais su se faire comprendre. Jamais su distraire les autres. Il n'était pas attachant. Pas enjoué. Il se retint de pousser un long sifflement, démoralisé. Mxrde, qu'es-ce qu'il foutait là, à essayer désespérément de faire prononcer quelques paroles aux filles autour de lui ? Il aurait mieux faite de s'en aller direct. Non, je ne veux pas de ta putaing de nourriture, je veux être un homme et me battre pour en trouver moi-même. Voilà ce qu'il aurait du dire. Mais impossible. Il avait bien trop faim, même si cela signifiait se faire inviter et entamer les réserves d'une inconnue. Il se demanda, d'ailleurs, pourquoi es-ce qu'elle avait décidé de partager. Et de les inviter dans sa propre demeure. Il n'avait pas une tête aussi digne de confiance que ça. Au contraire. Bref, quelle idée stupide. N'importe lequel des invités pourrait décider de mettre le feu, d'attaquer ou je ne sais quoi d'autre. En tout cas, ce n'était pas une solution sure.*

-Eh. Qu'es-ce qu'il t'as pris de nous inviter comme ça ? On se connaît pas...

*Il avait parlé comme dans un sifflement. Sans vraiment s'en rendre compte.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnigthxcrashing.skyrock.com/
Alexandra Stone

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 24
Localisation : ~ Centre Ville.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Un petit révolver, assez discret.
Capacités physiques: Une souplesse hors du commun ? Ou pas.

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Mer 2 Nov - 10:18

    - Sören. Je vous en prie, servez-vous.


    Sören, un nom tout, sauf français. Peut-être des origines ? Après tout, Alexandra avait elle aussi des origines, Anglaises. Elle n'aimait pas y penser, cependant, et se stoppa avant d'imaginer quoique ce soit qui aurait put lui tirer des larmes, comme toutes les autres fois.
    En son fort intérieur, elle avait envie de sauter sur la nourriture de la table, mais se maîtrisa. T'as mangé hier, ma cocotte, ils ont certainement à jeun depuis plus longtemps toi, respecte ça. Soupir.
    Elle releva les yeux, qui fixaient depuis quelques instants ses sublimes converses d'un rouge éclatant … Ou pas. L'homme s'était assis sur le lit, mais pas question de s'asseoir avec des inconnues, surtout quand l'une d'elle avait un couteau à la main. Pourquoi ? Et ce petit sourire sadique … Qui lui semblait destiné, en plus ! Elle n'avait rien dit depuis qu'elle était avec ces gens, sauf un Aïe quand l'humaine lui avait envoyé une casquette dans le nez, mais personne ne semblait l'avoir remarqué sur le coup. La jeune femme avait désormais une égratignure rouge sur le haut du nez. Super sexy.
    Grognement. Maintenant, cette gosse jouait avec une coccinelle. Je l'aurai déjà buttée, à sa place. Je sens que je vais avoir besoin d'oublier cette soirée. Un bon petit péta-

    - Colombe,je me nomme Colombe Kalafin.


    -ard. Nouveau soupir. Porter un nom d'oiseau alors qu'on est un bon petit lapin appétissant, quelle ironie. L'oiseau censé représenter la Paix tenait il y a quelques instant un couteau digne d'un boucher. Les sourcils d'Alex se froncèrent. Elle était dos au mur et totalement avachie. Soudain, comme pour meubler le silence, elle glissa, toujours le dos au mur, et tomba, assise par-terre, avec un petit « flop ».

    -Sören... C'est de quelle origine ? Oh, Colombe, comme l'oiseau de la paix. Joli prénom.


    Elle était désormais la seule a ne pas avoir dévoilé son nom. Ils ne le sauront pas. Elle ramena ses jambes et croisa les bras autour de ces dernières. Elle n'osait partir, de peur de se faire remarquer, et décida d'attendre sagement, en suivant la conversations. Elle se shooterai le lendemain, après tout …

    -Eh. Qu'es-ce qu'il t'as pris de nous inviter comme ça ? On se connaît pas...


    Il avait parlé dans un sifflement particulière désagréable à son ouïe féline, et elle émit également un son tout à fait animal : ce râle que font les chats prêts à se battre … Ou qui viennent de se prendre un coup. Elle ne put se retenir une moue, tout en regardant, à nouveau et un part un, ses compagnons, de ses pupilles félines et légèrement dorées. Ses regards étaient cependant très brefs, et cela l'aurait étonnée qu'ils aient remarqué quoi que ce soit.
    Bref, elle se recroquevilla un peu plus, et suivit la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Ven 4 Nov - 11:11

- Colombe, je me nomme Colombe Kalafin.
Colombe, donc. Un charmant petit oiseau, gage de paix. Et dire qu'elle était une des raisons pour laquelle je les avais tous invités... Quelle ironie ! *Tu devrais me remercier*, pensai-je. *Tu devrais me remercier d'être toujours en vie, petit lapin...* Quoi que, vu la taille du couteau avec lequel elle jouait à présent avec dextérité, on pouvait penser qu'elle avait apprit à se défendre. Comme tout le monde, d'ailleurs. La règle de la jungle était désormais applicable à la ville : les survivants étaient les plus forts, ou bien assez riche pour se permettre une protection rapprochée. La Lapinette, bien que d'apparence fragile et frêle, savait forcément se défendre. Si elle avait appartenu à la classe aisée, elle n'aurait pas porté une robe toute tachée, qui plus est de sang. De toutes façons, les Chimères n'appartenaient pas à la classe riche, à moins de tramer des activités louches. La fille à l'allure féline était désormais la seule à n'avoir pas soufflé un mot depuis le début. Sans compter l'onomatopée "Aïe" quand elle avait reçue la casquette de l'Humaine sur le nez.
D'autre part, un climat tendu s'était installé. *Mais tu pensais quoi, abrutie ? Qu'ils accepteraient bien gentiment la bouffe d'une inconnue ? T'aurais réagi comment, toi, si on t'avait fait la charité, hein ?* Surement pareil. Ou bien j'aurais peut être eu trop faim pour refuser. D'ailleurs, si ils m'avaient suivis, c'était surement pour ça. La faim et la peur transforme n'importe quel individu en être sans aucun amour propre.

- Sören... C'est de quelle origine ? Oh, Colombe, comme l'oiseau de la paix. Joli prénom.
Naginata avait soudain prit la parole, et si je n'avais pas eu un contrôle presque irréprochable de ma personne, j'aurais sursauté.
Je me figeai subitement, extrêmement mal à l'aise. "Sören" sonnait un peu allemand, ou bien nordique, mais je n'en avais aucune idée précise. C'était un nom masculin, donné à un chien, à la base. Non seulement je n'avais aucune envie de déballer ma vie, mais c'était aussi réellement humiliant. La raison pour laquelle je me présentais toujours ainsi, mis à part des raisons pratiques d'anonymat - j'étais connue sous mon véritable prénom, Prudence, parmi la pègre - et parce que je trouvais ça joli, c'était en l'honneur de mon ancien "maitre". Heureusement, le garçon aux cheveux sapins enchaîna sans que je puisse répondre :

-Eh. Qu'es-ce qu'il t'as pris de nous inviter comme ça ? On se connaît pas...
La voix était inhumaine, simple sifflement de serpent. Très, très désagréable. J'avais l'impression que le son était collé dans mon tympan, et refusait de s'en aller. Ce à quoi la fille féline répondit par un grognement, ou plutôt un feulement de chat en colère, confirmant ainsi mes suppositions. *Génial, bienvenus au zoo, les amis !*
La question ne me surpris pas, je m'étais attendue à l'incompréhension. Par les temps qui couraient, on se méfiait de son prochain, et on fuyait la compagnie, lorsqu'on vivait dans la rue. Il n'empêche que cela m'énerva, me révolta même un peu. Je haïssais cette époque de méfiance et de soupçons, où tout le monde passait son temps à assurer ses arrières, essayer de ne pas s'attacher, de ne pas tomber dans le piège. Je décidai de répondre sincèrement, tout manquement à la vérité aurait de toutes manières été évident.

-En effet on ne se connait pas. Mais il y a, pour faire simple, deux raisons, et je vais te répondre - je peux te tutoyer ? -, même si ça ne te paraîtra pas forcément logique. Déjà, j'essayais d'éviter à la petite Lapine, Colombe ici présente, de se faire dévorer par deux Chimères prédateurs vraisemblablement affamés. Vous auriez peut être pu vous contrôler, toi et miss-félin, mais je ne préférais pas courir le risque. Ensuite, j'en avais tout simplement marre d'être toute seule. C'est stupide, d'un crétinisme suprême même, mais j'en ai marre de passer ma journée sans rien faire d'autre que de bouffer du dealer - ou leur échapper d'ailleurs - ou du proxo, et de me retrouver seule la nuit venue, à me terrer seule dans mon trou avec mes remords et ma dépression. Marre de me sentir de plus en plus aigrie et misérable, à me la jouer solitaire, fille de l'ombre, taciturne rebelle et révoltée à deux balles. Alors oui, on ne se connait pas, mais vous êtes les premiers individus depuis deux ou trois semaines à ne pas avoir essayé d'entrée de jeu de m'assassiner. Et ça, ça compte.
Cette longue tirade me laissa essoufflée, le rouge au joue. En même temps j'étais gênée d'avoir ainsi exposé mes sentiments à ces gens, mais j'étais quelque part heureuse d'avoir réussie à mettre des mots dessus, et d'avoir été sincère. C'était la première fois que je parlais autant depuis... environ cinq ans.
Pour m'occuper les mains, et ne pas avoir à esquiver leurs regards, j'allai me chercher un des rares verres que j'avais, et allai le remplir d'eau. J'avais la gorge desséchée et douloureuse, la faute de n'avoir pas assez parlé ces dernières années. Je me tournai de nouveau vers la petite assemblée une fois retournée, et fixai le bout de mes chaussures. Pour m'occuper et faire taire la nervosité qui montait doucement en moi, je sortis une cigarette de ma poche, l'allumai, puis lançai doucement le paquet le briquet sur la table, invitation à qui en voulait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe L. Kalafin
Modo'
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 22
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un couteau bien caché,et un pouvoir...Fabuleux.
Capacités physiques:

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Sam 5 Nov - 1:37

    Moi avoir peur de me faire dévorer ? Mais pour qui me prenait-elle ? Je fixa les deux Chimères,un sourire diabolique sur les lèvres,un regard froid et ténébreux.Sören voulait me protéger,me protéger ? Parce que j'allais me faire bouffer par deux Chimères,mais je savais me défendre,Rosalina me l'avait appris,elle m'avait appris à me défendre,à me battre,à survivre.Je remonta ma robe blanche qui dévoila mes longues et fines jambes et remis mon couteau dans une poche interne.Je regarda Naginata,il voulait me dévorer...Mais je me défendrai,je les tuerai tous sauf une personne ; Sören.Je les découperai en rondelles,et je les dévorerai.J'avais peut-être l'air fragile mais j'étais une machine à tuer,il fallait m'attacher sinon ... POUF,je commettais des crimes,des assassinats.Je ne voulais plus manger des cadavres,des cadavres d 'enfants,des cadavres d'humains.Non,je ne voulais plus..

    Naginata et toi là,la Chimère qui ne dit pas un mot.Vous voulez me tuer,me dévorer,mais je ne me laisserai pas faire.Je vous tuerai,je vous découperai en rondelles,et ensuite je vous mangerai.

    Sur ce,merci Sören de m'avoir accueillie,mais je ne préfère pas rester avec deux Chimères qui veulent me bouffer.


    Je rebroussa chemin,je tourna la poignée de la porte et je partis en direction de l'Aéroport Désaffecté,le lieu de recueillement,le lieu de méditation.Un lieu calme et isolé,enfin du calme,je souria,un sourire assez joyeux se dessina sur mon visage.Je ne pensai plus à Naginata,ni aux deux autres chimères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naginata Illusen

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 23
Localisation : - Bas-fonds de Paris.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Deux crochets venimeux.
Capacités physiques: Une vivacité et une souplesse dignes d'un serpent...

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Sam 5 Nov - 7:53

- En effet on ne se connait pas. Mais il y a, pour faire simple, deux raisons, et je vais te répondre - je peux te tutoyer ? -, même si ça ne te paraîtra pas forcément logique. Déjà, j'essayais d'éviter à la petite Lapine, Colombe ici présente, de se faire dévorer par deux Chimères prédateurs vraisemblablement affamés. Vous auriez peut être pu vous contrôler, toi et miss-félin, mais je ne préférais pas courir le risque. Ensuite, j'en avais tout simplement marre d'être toute seule. C'est stupide, d'un crétinisme suprême même, mais j'en ai marre de passer ma journée sans rien faire d'autre que de bouffer du dealer - ou leur échapper d'ailleurs - ou du proxo, et de me retrouver seule la nuit venue, à me terrer seule dans mon trou avec mes remords et ma dépression. Marre de me sentir de plus en plus aigrie et misérable, à me la jouer solitaire, fille de l'ombre, taciturne rebelle et révoltée à deux balles. Alors oui, on ne se connait pas, mais vous êtes les premiers individus depuis deux ou trois semaines à ne pas avoir essayé d'entrée de jeu de m'assassiner. Et ça, ça compte.

*Naginata haussa un sourcil. La solitude, finalement, menait les gens à ne plus se méfier. Il aurait pensé que c'était le contraire. Néanmoins, il appréciait cette réponse. Elle signifiait simplement que lui, il pouvait cesser de se méfier. Peut-être même se relaxer un peu. A moins que ce soit un piège ? -Non. Lui aussi, il aurait bien tout tenté pour quelques instants à discuter normalement avec d'autres personnes. Un détail lui fit ensuite serrer les dents. Ouais, il avait bien envie de bouffer Colombe. Mais même si ses instincts de serpent lui hurlaient de se jeter sur la petite lapine, il ne l'aurait jamais fait. On ne tue pas les filles, et surtout, on ne les considère pas comme des proies. Le minimum de la galanterie, avait expliqué son "père"... De plus, il avait une envie irrépressible de savoir comment elle le connaissait. Et par conséquent, on touche pas...*

- Naginata et toi là, la Chimère qui ne dit pas un mot. Vous voulez me tuer,me dévorer, mais je ne me laisserai pas faire. Je vous tuerai,je vous découperai en rondelles, et ensuite je vous mangerai. Sur ce, merci Sören de m'avoir accueillie, mais je ne préfère pas rester avec deux Chimères qui veulent me bouffer.

*Outch. Violente, la petite demoiselle. Et apparemment, elle lui en voulait. Mxrde. Il jeta un coup d'oeil à la chimère-félin qui venait de s'aplatir par terre. Charmant. En plus, elle avait lâché un grognement, tout à l'heure. Il se demandait ce qu'il allait dire, quand il entendit la porte s'ouvrir. Tous ses muscles se tendirent à ce bruit, et il tourna immédiatement le regard vers sa source. La Lapine s'en allait. AH NON. Il voulait d'abord savoir comment elle avait su son prénom. Mais il se serait senti trop stupide d'hurler "Colombe !", "Eh, Lapine !", ou "Reviens lààààà" !". Il se leva donc, rejoint le pas de la porte et jeta un oeil au-dehors.
Son instinct le tiraillait. Deux solutions. Soit il restait ici, il mangeait tranquillement, -il prenait une cigarette- et il étanchait sa faim. Soit il suivait la Lapine et il découvrait peut-être pourquoi. A condition qu'elle accepte de lui parler, vu qu'elle était plutôt en colère, apparemment. Il poussa un sifflement. Puis, il se retourna, un air blasé sur le visage, et annonça ;*

- C'était très sympa de ta part, Sören... Maintenant que je sais où t'habite, je reviendrais te voir. Parce que... Hmm... La solitude, c'est... Pas très agréable.

*Il avait un sourire en coin. Ouais. Il n'avait jamais dit un truc comme ça, et il se sentait stupide. En plus, il trouvait ça bizarre. Il allait partir, mais il avisa les cigarettes sur la table. Sans vraiment réfléchir, il tendit le bras, et en alluma une. Puis, avec un sourire, il rajouta ;*

- Je te revaudrais ça...


*Et il sortit. En se maudissant. Il aurait bien aimé pouvoir se dédoubler, tiens. Ca ce serait un truc intéressant. A la place de deux crochets, par exemples. Interrompant là ses réflexions -inutiles-, il se lança à la poursuite de la demoiselle aux cheveux blancs.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnigthxcrashing.skyrock.com/
Alexandra Stone

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 24
Localisation : ~ Centre Ville.

Feuille de personnage
Race: Chimère.
Première arme: Un petit révolver, assez discret.
Capacités physiques: Une souplesse hors du commun ? Ou pas.

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Sam 5 Nov - 12:39

    - En effet on ne se connaît pas. Mais il y a, pour faire simple, deux raisons, et je vais te répondre - je peux te tutoyer ? -, même si ça ne te paraîtra pas forcément logique. Déjà, j'essayais d'éviter à la petite Lapine, Colombe ici présente, de se faire dévorer par deux Chimères prédateurs vraisemblablement affamés. Vous auriez peut être pu vous contrôler, toi et miss-félin, mais je ne préférais pas courir le risque. Ensuite, j'en avais tout simplement marre d'être toute seule. C'est stupide, d'un crétinisme suprême même, mais j'en ai marre de passer ma journée sans rien faire d'autre que de bouffer du dealer - ou leur échapper d'ailleurs - ou du proxo, et de me retrouver seule la nuit venue, à me terrer seule dans mon trou avec mes remords et ma dépression. Marre de me sentir de plus en plus aigrie et misérable, à me la jouer solitaire, fille de l'ombre, taciturne rebelle et révoltée à deux balles. Alors oui, on ne se connaît pas, mais vous êtes les premiers individus depuis deux ou trois semaines à ne pas avoir essayé d'entrée de jeu de m'assassiner. Et ça, ça compte.

    La dénommée Sören, dont elle admirait désormais la couleur rousse et naturelle, venait de vider son sac. Du côté capillaire, elle reconnaissait être fade, mais aimait tout même cette couleur terne, qui ne la faisait jamais remarquer. Quand on y réfléchissait bien, ce devait être galère d'avoir une couleur aussi remarquable que du blanc ou du vert sapin. C'était comme hurler, dans la rue « Bonjour, je suis une chimère ! Tuez-moi, bande d'humains ! ». Bien qu'elle fut bien trop résistante pour plusieurs humains sans armes à feu, et ses compagnons probablement encore plus.

    - Naginata et toi là,la Chimère qui ne dit pas un mot.Vous voulez me tuer,me dévorer,mais je ne me laisserai pas faire.Je vous tuerai,je vous découperai en rondelles,et ensuite je vous mangerai.
    Sur ce,merci Sören de m'avoir accueillie,mais je ne préfère pas rester avec deux Chimères qui veulent me bouffer.


    - Tes rondelles, tu sais où tu te les mets ? Pétasse, va. Et puis voilà, quoi, tires toi et laisse les adultes tranquilles, jurait désormais la féline intérieurement.


    Il n'empêche que la lapine avait eut le don de l'énerver. La voir partir était un soulagement, ce qui lui tira un léger soupir, ainsi qu'un sourire accompagné d'un regard triomphant sur la porte. Ce même regard se tourna vers Naginata, qui s'apprêtait lui aussi, à prendre la parole. Décidément, ils étaient très bavards. Question de politesse, elle se présenterait une fois que tout se serait un peu calmé.

    - C'était très sympa de ta part, Sören... Maintenant que je sais où t'habite, je reviendrais te voir. Parce que... Hmm... La solitude, c'est... Pas très agréable. Je te revaudrais ça...


    Il avait prit une clope, puis l'avait allumée, et s'était ensuite mis à poursuivre la lapine. Ses bruits de pas s'estompèrent assez rapidement. A cet instant précis, elle se redressa, puis se leva. Un petit étirement rapide des épaules, et elle s'avançait en quelques pas de la table où trônait le paquet de cigarettes. Cependant, avant d'en saisir une, elle releva la tête.

    - Alex, enchantée.


    Elle inspecta du regard la mansarde, puis saisit entre ses doigts le bâton blanc et orange. Elle le porta à ses lèvres, et l'alluma, avant de reprendre.

    - Il a raison, la solitude pèse sur nous tous. Tu me semble sympa, et puis, c'est pas n'importe qui qui offrirait de la bouffe à n'importe qui. C'est vraiment généreux de ta part, donc si jamais tu veux un coup de main, tu peux me trouver dans un appartement pas loin de la Tour Eiffel. C'est simple, c'est le seul qui dépasse les trois étages. Je suis au premier.


    Elle esquissa un sourire.

    - Par contre, on est souvent bombardés, et y'a pas mal de types louches. M'enfin, le paradis sur terre, quoi.


    Elle n'avais parlé à personne depuis sa dernière aventure, un mec adorable – elle s'était retrouvée seule le lendemain matin, et il avait également laissé quelques billets, ce qui est tout à fait charmant, en soit ; et qui remontait à 1 ou 2 mois. Le temps d'oublier le son de sa propre voix. Maintenant, elle se retrouvait à monologuer devant une inconnue.

    - Mais je vais y aller, pour pas te déranger plus longtemps, hein. Tu sais où me trouver, de toute façon.


    Toujours avec ce léger sourire persistant, elle se dirigea vers la porte, avant de lancer un dernier regard de remerciement à son hôte, et sortit, en sachant qu'elle se terrerait dans son silence pendant un moment. A nouveau.
    Cette pensée lui retira son sourire, et, dans la nuit tombante, elle se retira sans un bruit, comme tout félin digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   Ven 11 Nov - 3:05

Je regardai silencieusement les gens sortir peu à peu. Génial. Vraiment génial. J'avais l'impression de n'avoir rien fait du tout, d'être retournée à la case départ. Enfin, je savais que j'avais des "alliés" dans Paris, désormais. Je n'étais plus totalement seule, mais c'était toujours comme avant, dans un sens. je me sentis subitement découragée : j'avais voulu retrouver la compagnie de mes semblables, mais cette petite parenthèse n'avait pas duré. En fin de compte, personne n'avait touché à la nouriture, tout au plus m'avait-on pris deux cigarettes.
En soupirant, j'en pris moi-même une, et l'allumai, la mort dans l'âme. Je n'avais plus vraiment le coeur à manger, mais je me forçai à avaler un paquet de biscuits une fois ma cigarette écrasée sous mon pied à même le plancher, signe de mon agacement. On ne fait rien de bon le ventre vide, songeai-je. Je pris dans mes bras la bouffe étalée sur la table, et la replaçai dans ma "cache secrète", non sans avoir aupparavent prélevé deux paquets de gateaux et les avoir mis dans ma poche avec le paquet de clopes entamées. Mais à présent, les paquets trop larges fabriquaiernt une sorte d'excroissance au niveau de ma poche intérieure. On aurait dit que j'avais un sein énorme et difforme, vu de l'extérieur. J'esquissai un sourire, et trouvai l'image un peu stupide. Ca me rappelait les conversations des prostituées que je fréquentais dans ma période junkie, et celle croisées chez Don Diego, qui rembourraient leurs soutiens-gorge, faute d'argent pour se payer les soins des rares chirurgiens esthétiques encore en vie et dans l'exercice de leur fonction.
Chassant ces vieux souvenirs, je transvasai les paquets de ma poche dans un sac en toile de taille moyenne, ainsi qu'une antique gourde en métal remplite d 'eau et d'une de mes plus précieuses possessions, une vieille édition - mais tout de même pas originale - de "L'écume des jours", un livre écrit il y avait presque deux-cent ans. C'était une histoire d'amour tragique et étrange, qui ne manquait jamais de me plonger dans un état mélancolique. Décidant que j'avais besoin d'air pur, je changeai de cape, remis mes gants et sortis en claquant la porte, sans même la vérouiller. La clé dans ma poche, à côté de mon vieux révolver, je sortis sans but dans Paris.

[Fin du RP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où et comment trouver un paquet de clopes. [PV : Naginata Illusen, Alexandra Stone et Colombe Kalafin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment trouver un Lucario ?
» Comment trouver les constellations ?
» Comment rechercher des seigneuries pour son fief?
» Petite aide pour trouver l'inspiration
» Comment trouver des shineys ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Partie RP :: Paris même :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: