Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sylph, l'ex-cobaye amnésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylph

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Dans des ruines, c'est assez précis ?

Feuille de personnage
Race: Il y a des fois où c'est difficile à dire...
Première arme: Ça a toujours été et ça restera mes griffes
Capacités physiques: Forte pour ma corpulence

MessageSujet: Sylph, l'ex-cobaye amnésique   Mar 11 Sep - 8:49

- Sylph -

- Identity card -

Nom : 008, c'est - c'était - le numéro de ma cellule d'enfermement, autant s'en souvenir.
Prénom : Sylph
Âge : J'aimerais bien le connaître aussi, figurez-vous...
Nationalité : j'arrive à lire les caractères cyrilliques, peut-être suis-je russe ? Cela dit, je sais aussi lire l'alphabet latin, ça m'avance bien...
Orientation sexuelle : Mmh... Je n'y ai pas encore réellement réfléchi. Je devais être hétérosexuelle, autrefois, étant donné que la norme le voulait.
Race : Apparemment, je suis une chimère, ça ne m'enchante pas plus que ça. De plus, les gens me trouvent plutôt un air humain. Mais les rares chimères que j'ai croisées m'ont confirmé que nos odeurs étaient bel et bien identiques, ça doit prouver qu'on est de la même espèce, je suppose. [Note de la folle qui manipule ce personnage : Sylph ne le sait pas mais elle est une sorte d'hybride crée en laboratoire (pas plus de précision, hein, laissons du suspens). À défaut, j'ai choisi le groupe chimère mais je me suis rendue compte par la suite qu'il était fermé >.<]




- Physical Description -
- Physiological Description -
Physical : Un jour, je me suis regardée dans un bout de miroir cassé. La première chose qui m'a frappée, c'est que j'avais de la poitrine. J'étais donc une fille... je m'étais toujours crue dénuée de sexe. Eh ben non, en fait, ce n'était pas le cas. Je me suis donc détaillée minutieusement, mémorisant l'aspect de chaque parcelle de ce corps, et j'ai pu en déduire que j'étais jolie. Ou, en tous cas, mon reflet ne me répugnait pas, c'était déjà ça. Je dus me concentrer un peu plus pour déterminer de quelles couleurs j'étais faite. Aujourd'hui, je peux affirmer avec certitude que mon apparence physique est telle : j'ai l'air d'une adolescente en passe de devenir adulte ; j'ai de longs cheveux lisses et noirs, brillants aussi, et une peau claire, pâle même, un peu comme les bris de porcelaine que j'ai trouvés une fois ; mes yeux me fascinent, ils sont d'un bleu cristallin, presque transparents, ils deviennent parfois gris en fonction de la luminosité tout en restant en permanence d'une limpidité innocente et désarmante. Je pense également qu'ils sont « magnétiques » mais toutes les subtilités de ce concept abstrait m'échappent. Ma musculature, bien que développée, n'arrive pas à cacher mon anatomie émaciée. Je mange autant que j'en suis capable cependant, il n'y a rien à y faire, je n'arrive pas à faire disparaître ces côtes saillantes. Peut-être est-ce dû à une malnutrition prolongée ? Enfin, il faudra bien s'en accommoder...
Il y a aussi autre chose, une chose qui m'inquiète un peu. Cette fois-là, le jour où je me suis regardée dans le miroir, une silhouette s'est faufilée dans mon dos. Humain ou chimère ? Mâle ou femelle ? Vieux ou jeune ? Impossible à dire mais, ce qui est certain, c'est que l'ombre m'attaqua et que, juste avant que je lui saute au cou pour l'égorger, mes yeux changèrent. De doux et inoffensifs, ils devinrent jaunes et effrayants, avec des pupilles verticales comme celles des chats...
Physiological : Psychiquement, je suis perdue. Je ne sais pas qui je suis, d'où je viens, pourquoi je vis - où plutôt survis - dans ce monde chaotique. Je suis partiellement amnésique, il faut le préciser. Je ne me souviens absolument pas de qui j'étais avant la guerre - d'ailleurs, je ne sais même pas exactement quand elle s'est déroulée -, je me rappelle à moitié de ce qui s'est passé pendant et, maintenant, je note soigneusement tout ce qui m'arrive dans un coin de ma mémoire défaillante.
J'aimerais pouvoir aider tous ceux qui croisent mon chemin, j'ai horreur de voir souffrir. Je trouve que cette terre a eu son lot de douleur et de tristesse et qu'il est plus que temps que la roue tourne. Je sais pertinemment bien qu'étant une chimère, je ne suis pas la mieux placée pour créer la paix, c'est génétique. Pourtant, j'y crois, c'est utopique, mais j'y crois.
J'ai découvert récemment que j'étais intelligente en plus d'être saine d'esprit et que, ce que je prenais pour des chimères assez bestiales ou des humains fous n'étaient en réalité que des désespérés qui n'avaient rien trouvé de mieux à faire que d'essayer de me tuer, me dépecer et me manger sans même penser à me faire cuire. Ah, les populations sont capables de faire n'importe quoi pour survivre. Cela ne me choque pas, je trouve juste cette attitude stupide et irréfléchie. C'est vrai, coopérer serait bien plus intéressant que s'entre-tuer. Même d'un point de vue technique, ça coince, la nourriture finirait forcément par manquer.
Mon rêve serait de trouver un campement constitué de personnes partageant mes idéaux. Des humains, de préférence, les chimères, elles me font un peu peur.
Bref, voilà, c'est moi, je suis comme ça. Je sais que je ne suis pas parfaite et que, Derrière la gentille fille un peu meurtrie par la vie - une broutille dans le monde où nous vivons - se cache probablement une deuxième personnalité sombre et malsaine, avec de grands yeux félins. Toutefois, je m'accepte comme je suis et j'espère que les autres pourront faire de même.




- Biography -
Mon premier souvenir qui soit clair et net remonte à l'an dernier. Au delà de cette limite, tout n'est que silence et solitude, attente mélancolique dans un endroit sombre et humide. Encore avant, les seules bribes qui me reviennent à l'esprit sont la noirceur, l'enfermement, la peur, la douleur, les gémissements et les drogues anesthésiantes. J'étais un cobaye, je le sais, j'ai servi à des expériences pendant la guerre. Pourquoi ? Simplement parce que les créatures qui peuplent ce monde ne peuvent s'empêcher d'en vouloir toujours plus, de détruire un maximum. Ils ont jeté leur dévolu sur moi et ils ont bien réussi. Je suis le fruit d'un test raté, je suis un monstre, c'est ce qu'on m'a dit avant de m'abandonner dans cette cellule froide et sans fenêtres (celle qui porte le numéro 008). Au début, je suis restée là, ça a duré longtemps, j'ai attendu avec l'espoir fou, chimérique, que quelqu'un vienne me sauver et m'offre une vie meilleure. Personne ne vint. De toute évidence, je ne le méritais pas, je ne pouvais donc compter que sur moi-même. Ce fut cette constatation qui me permit de trouver assez de force en moi pour m'extirper de ce trou. À l'air libre, la lumière aveuglante du soleil m'aveugla. Pendant plusieurs semaines, je restais cachée dans de grands bâtiments en béton éventrés par des obus le jour, et je sortais la nuit. Puis, peu à peu, je m'y suis habituée. Et un jour, ce qui devait arriver arriva : je rencontrai quelqu'un. C'était une chimère homme-serpent-oiseau, il ressemblait à un dragon sage et majestueux mais il n'avait pas l'air de cracher de feu, dommage. Je déchantai quand il me posa une question pour le moins embarrassante : « Quel est ton nom ? » Ma bouche répondit d'elle-même la première chose qui lui passait par la tête : « Sylph » C'était ainsi que me nommaient mes tortionnaires : « le projet Sylph » Finalement, il était légitime que je revendique ce prénom. Je voulus me retourner vers la chimère pour la remercier de m'avoir involontairement aidée à trouver une identité mais elle avait disparu. Aujourd'hui encore, je me demande si je n'ai pas rêvé cette rencontre. Je continuai donc ma route, me rendant compte pour la première fois que je n'avais pas de but précis, juste des idées plein la tête. J'ai croisé quelques chimères et, plus rarement, des humains durant cette année d'errance mais aucune des deux races n'a pu m'aider à avancer dans ma quête. Parfois, fréquemment même, je regarde la course des étoiles dans le ciel et je m'étonne que le temps passe si vite. Ce qui m'amène à me reposer cette sempiternelle question ; combien de temps ai-je passé à attendre, seule, dans cette cellule sombre et effrayante ?


- Derrière l'écran -
Prénom et Âge : Resli pour ceux de FDSA (je sais qu'il y en a !) et sinon, vous pouvez m'appeler comme mon personnage Wink (et âge ben vous ne saurez jamais :3)
Comment avez-vous découvert ce forum ? : Partenariat ^.^
Code : Ruines, Soleil, Ronce, Espoir
Présentation terminée ? Enfin !
Présentation validée ? Oh, admin toute-puissante, valide cette fiche de présentation pleine de rouille ^^
[Je me permets de rajouter une rubrique]
Suggestions ? Je veux des pandas ^.^


Dernière édition par Sylph le Ven 28 Déc - 7:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-i-feel.skyrock.com
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Sylph, l'ex-cobaye amnésique   Mer 12 Sep - 0:06

RESLIIIIIIII. :A:
oui, en fait, presque tout le monde ici est de fdsa)
(ON SE DEMANDE POURQUOI HEIN)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Sylph

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Dans des ruines, c'est assez précis ?

Feuille de personnage
Race: Il y a des fois où c'est difficile à dire...
Première arme: Ça a toujours été et ça restera mes griffes
Capacités physiques: Forte pour ma corpulence

MessageSujet: Re: Sylph, l'ex-cobaye amnésique   Mer 12 Sep - 3:39

(OUI, OUI, ON SE DEMANDE BIEN) ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-i-feel.skyrock.com
Sylph

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Dans des ruines, c'est assez précis ?

Feuille de personnage
Race: Il y a des fois où c'est difficile à dire...
Première arme: Ça a toujours été et ça restera mes griffes
Capacités physiques: Forte pour ma corpulence

MessageSujet: Re: Sylph, l'ex-cobaye amnésique   Jeu 13 Sep - 8:56

Prèz' terminée, MOUAHAHA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-i-feel.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylph, l'ex-cobaye amnésique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylph, l'ex-cobaye amnésique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un maitre, un sith et une jeune amnésique. [Pv Aykan, Horus]
» Hanako Hyûga, amnésique adoptée [chuunin-juunin]
» Gwendael, elfe amnésique.
» (m) david gandy # un mari amnésique
» Jack Frost l'amnésique [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Carte d'identité :: Créer son personnage-
Sauter vers: