Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lola Smallwoold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lola Smallwoold

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Lola Smallwoold   Ven 18 Mai - 5:23

Lola Smallwoold

Fiche d'identité

Nom : Del señora Smallwoold
Prénom(s) : Lola Anglélica Maria
Âge :19 ans
Nationalité : Español y American
Orientation sexuelle : Bi.
Race : C'est dûr à expliquer, mais ce n'est ni une chimère, ni une humaine...


Description Physique
Description Mentale
Le miroir reflet toujours la même image. Une jeune fille d’un mètre soixante-neuf, presque anorexique. Peu musclé mais endurante. Toujours la même chevelure couleur châtaigne, au petite mèches rouge et bleu, légèrement ondulé. Même ma peau me semble trop, banale, livide et porcelaine. Pour une espagnole, c’est étrange. Tous chez moi et le contraire de mes origines, j’ai l’impression d’être une polonaise. J’ai l’impression d’être une poupée aux grands yeux bleus. Des fois j’ai honte de moi. Honte de mon corps. J’aimerai beaucoup ressemblait à toute ses bimbos blondes. Mais ici être belle, ça sert à rien. Sauf si pour survivre tu fais des trucs pas bien autorisé pas l’église. De toute façon, moi je ne risque rien sur ce plan-là ! Même ma bouche ne m’attire pas moi-même !
Lola à des rêves, comme tout le monde. Elle aimera retrouver son père, sa mère et son John. Elle adore les pommes et le « bricolage ». Elle est têtue et déterminer. Et surtout autonome. Angélica est très discret. Mais son pire défaut est sans doute qu’elle s’attache trop vite. C’est ce qu’il lui à causer beaucoup de souffrance. Elle a retenu la leçon, elle se méfie et ne se laisse plus contrôler. Dans ce monde, la confiance est dure à obtenire.


Biographie
Je me nomme Lola Angélica Maria del Señora Smallwoold. Je suis née en Espagne durant la guerre froide. Je n’ai jamais connue mon père, il a était envoyer peu avant ma naissance, en renfort un France, on ne la jamais revue. Ma mère elle ma transmit une sorte de don. Le pouvoir de création intuitive, bref, il me suffit de penser à une machine pour pouvoir la concevoir. Depuis que je suis enfant, je crée toute sorte de machines étranges et révolutionnaires. C’est ce qui m’a permis de me faire bannir de mon petit logis à Madrid. Et histoire de nous enfoncer encore plus, il nous ont larguer en France. Ma mère est morte deux semaines plus tard…
Je ne sais plus vraiment quels jours nous somme, avrai dire, je ne les comptes plus. Hier, à moins qu’on soit encore le même jour, j’ai trouvé dans le vieil aéroport, un laboratoire mécanique. Je pense y faire ma planque là-bas. C’est toujours désert et personne n’y va jamais. Il faut que je trouve de la nourriture au plus vite pour me faire en stock. Avec un peu de chance, j’aurai de quoi faire des plantations et un élevage. J’ai vue près de la forêt un groupe de cochons et dans mes souvenirs, il y avait un champ cultivé à côtés d’un magasin agricole. Si j’arrive à m’en procurer, je pourrai restez planquer un bon bout de temps. Je me suis fabriquer quels que armes, histoire de survivre face à de mauvaise rencontre. Puis faut que je rejoigne John à l’autoroute, il à trouver des caméras et une tonne de vieux outils. Et puis avec toutes ces voitures, doit bien y avoir des moteurs qui fonctionnent encore. Je me reconcentra à réparer cette satané moto, j’irai plus vite avec et surtout, si j’arrive à atténué le bruit, ça me sera vraiment pratique. Je tournai un dernier boulon est c’était bon ! Le bruit n’était pas inaudible mais ça ferait l’affaire. Je m’empressai de l’enjamber avant de la démarrait et partir rejoindre John.
J’avais dût rouler longtemps, le soleil était déjà haut dans le ciel ! L’autoroute était bondé de voiture. J’aperçus la chevelure blonde de mon partenaire, je m’empressai de le rejoindre en grimpant sur le toit des carcasses. Je fis des grands signes en m’approchant de lui.
« - Ma Lola !, cria-t-il »
Je lui souris et me jeta dans ses bras. Il m’embrassa langoureusement, ses lèvres étaient chaudes. Je ris entre deux souffles et m’écarta un peu de son emprise.
« - T’a trouver quoi de bien ? demande-je.
- A part une capote dans la boite à gant d’une voiture ? il se mit à rire, Plein de trucs ma belle !
- Fais-moi rêver ! »
Il sortit d’une voiture quatre camera d’angle, deux boita à outils et une tonne de circuit électronique ainsi que plein d’ustensile ménager. Je contemplai ce merveilleux matériel. J’allais pouvoir m’éclater à fond !
« - J’ai dégoté trois voire quatre voiture qui fonctionnent encore. Me dit-il.
- John t’es un génie ! Moi j’ai trouvé un labo désinfecté. Je vais m’y installer. »
Je l’embrassai encore une fois. A chaque fois, on se voyait hors des quartiers résidentiels. Son père croit que je suis une chimère sous forme cachait ou un truc du genre. En bref, s’il me voit avec son fils, je suis bonne pour bouffer la terre ! Soudain, des cris se firent entendre, et ils se rapprochent.
« - Putain c’est qui ? Me chuchota John
- Je sais pas, en tous cas il me suivait pas.
- Mets le matériel dans ton sac, vite. »
Je baissai la tête pour rangeait tout dans mon sac, John en profita pour me poussait dans une voiture il la ferma et la verrouilla. Je tapai contre les vitres, il me regarda en pleurant. Attrapant un revolver et tira sur les hommes qui s’approchait. En quelque tire, il tua quelque homme. Un autre l’éloigna. Je ne savais ni ce qui se passait ni comment sortir. De toutes mes forces je frappai la vitre, en vain. Je me souvins des armes que j’avais confectionnées. Je tirai trois balles pour briser la vitre. Je courus chercher John. Je crie son nom. Il n’était nulle part. Puis, j’aperçus sa tignasse blonde, je courus vers lui. Il était au sol. Oh mon John. Il se releva en me voyant.
« - Je t’aime ma Lola…, il m’embrassa, une main sur ses côtes.
- T’es blessé ? Oh mon cœur !, J’inspectai sa blessure.
- Ce n’est rien, absolument rien… »
Il me serra contre lui quand soudain, j’entendis un bruit d’arme, et John se laissa tomber. Je le regardai en pleurant.
« - Oh non ! John ! John !! »
Je me retournai et vit une chose, ni humaine et ni chimère. Sans réfléchir, j’empoignai mon arme et tua la chose. Je lâchât mon arme et me concentra sur mon amour qui sombrait dans la mort.
« -John… Reviens-moi… »
Son cœur ne battait plus. Je fondis en larme. J’ai dût rester des jours devant son corps inerte, à pleurer toute les larmes de mon corps. Je ne savais que faire de lui à présent. Je l’ornais de fleur rose, bleu et blanche. Puis je le quittai, à présent, personne ne me prendra plus jamais rien…


Derrière l'écran
Prénom & Âge : 14 ans, Jehanne
Comment avez-vous découvert ce forum ? : J'ai perdue mon mdp de mon autre perso
Code : Ruine Soleil Ronce Espoire
Présentation terminée ? Oui
Présentation validée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko C. Kotobuki

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 19

Feuille de personnage
Race: Humaine
Première arme: Smith & Wesson 36
Capacités physiques: Assez bonnes

MessageSujet: Re: Lola Smallwoold   Mer 23 Mai - 2:26

Re bienvenue ! Quel était ton autre perso ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Smallwoold

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lola Smallwoold   Dim 10 Juin - 4:39

Secret =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lola Smallwoold   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lola Smallwoold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Horrible...Histoire de la petite Lola...
» Padawan Lola Taah [terminée]
» Lola Flemming
» LOLA HARPER ♛ Treat me like your mother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Carte d'identité :: Créer son personnage-
Sauter vers: