Apocalypse Please

Apocalypse Please. Humain ou Chimère, êtes-vous pret à tenter de survivre dans Paris ? À changer le monde ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.   Sam 12 Mai - 0:11

Je refais un nouveau personnage, mais je garde le nom, et donc en conséquent le compte.


Hope.

Fiche d'identité

Nom : Oublié depuis bien longtemps.
Prénom(s) : Hope.
Âge : 19 ans.
Nationalité : Française, avec des origines Irlandaises.
Orientation sexuelle : Aucune. Elle ne s'intéresse pas aux relations humaines.
Race : Humaine.


Description Physique
Description Mentale
Belle serait un mot bien trop simpliste pour décrire Hope.
La première chose que l'on remarque chez elle, ce sont ses cheveux couleurs framboises. Malgré leur teinte singulière, ils sont entièrement naturels. L'on peut d'ailleurs, avec un simple regard scrutateur s'en apercevoir à leur texture : ils sont parfaitement raides et soyeux au regard, et l'on y passe les doigts sans forcer au toucher.
Elle possède de grands yeux en amande virant vers le bleu turquoise qu'elle a hérité de son père. Entourés de longs cils noirs, ils dégagent une impression d'intelligence superficielle et semblent, de manière imagée, entièrement vides. Ils sont soulignés d'un nez fin et délicat qui frémit quand elle se met en colère. Son visage se termine par sa bouche fine, une ligne droite et morne, que les gens aimeraient bien parfois sceller à jamais.
Elle possède un corps svelte bien que légèrement trop maigre, à cause du manque de ressources et des conditions de vie médiocres. Elle est assez grande, du moins suffisamment pour dépasser certains hommes, et possède de longues jambes entrainées pour courir sur de longues distances.
Elle porte constamment une robe noire qu'elle a trouvé dans la décharge qui lui servait de foyer durant son enfance, et malgré qu'elle soit quasiment en lambeaux, il paraitrait qu'elle la met plutôt bien en valeur.
Dans ce monde détruit, elle sait qu'elle peut s'éteindre à tout moment. Et ce crime qui n'en est plus un dans ces temps difficiles, restera impuni à jamais.
La jeune fille, consciente de cette réalité pitoyable, est toujours sur ses gardes, peu importe avec qui elle se trouve. Toujours accompagnée de son sabre et de son glock, elle serait cependant incapable d'ôter la moindre vie. Parce qu'elle a un sens de la justice bien trop aiguisé pour commettre un tel acte. Mais la jeune fille, malgré tout, reste une grande gamine dans l'âme.
C'est un fait irrémédiable : c'est une incorrigible grande gueule. Toujours à parler de n'importe quoi, à sortir des âneries ou des énormités diverses, elle cache en elle une grande sensibilité pour tout entité vivante, humain ou chimère. Cependant, elle sait parfaitement que jamais la rivalité entre les deux races prendra fin un jour. Mais en secret, elle garde espoir.
Cependant, elle est décidé à ne pas s'attacher aux gens, quelque soit sa nature et les circonstances. La seule chose qui compte pour elle, c'est survivre, hantée par les fantômes de son passé. Elle veut juste ne plus créer de liens, pour ne pas avoir à les voir se briser en mille morceaux comme auparavant. Elle veut juste ne plus jamais souffrir.


Biographie
J'ai failli mourir à ma naissance, tout comme mon frère jumeau.
Les relations amoureuses, c'est quasiment impossible dans ce monde, on en est tous parfaitement conscient. Ma mère biologique n'avait fait que passer à l'acte une seule fois avec un inconnu, et elle s'est retrouvé écrasée par le pire fardeau possible : Des enfants. Et des jumeaux, de surcroit. Elle a eu du mal à s'occuper de nous, mais elle a réussi à nous garder en vie jusqu'à nos dix ans. Ensuite, elle est partie, nous laissant d'elle un simple collier en or blanc qu'elle avait hérité de ses parents. Peut-être était-ce une manière de laisser une trace de son passage.
Avec mon frère, Ayden, on a continué à vivre dans le vieux car abandonné dans lequel on a grandi. Les ressources et les vivres se faisaient rares, mais on parvenait à survivre en fouillant dans les poubelles et en volant de la nourriture au centre-ville de Paris. Notre vie était paisible, pour ainsi dire.
On a vite été rejoint par d'autres enfants abandonnés : Kei, l'adolescent un peu plus âgé que nous et qui rapidement devint le chef de notre "clan" ; Alice, la fille la plus innocente qu'il m'ait été donnée de rencontrer ; Alex, le grand gamin un peu maladroit ; et finalement Eve, ma camarade de délires, celle avec qui j'avais fait les quatre-cent coups, celle qui me comprenait presque autant que mon frère jumeau. A nous six, on était les meilleurs amis. C'était nous contre le reste du monde.
Mais c'est là que l'horreur commence.


Leurs rires d'enfants s'élevaient dans la ruelle abandonnée et crasseuse. Un de ces sentiers qui traçaient des courbes sinistres parmi les bâtiments en ruine et qui semblaient former un labyrinthe obscur. Les ruelles, cependant, étaient peut-être un des endroits les plus rassurants de toute la ville, du moins en évitant ceux des quartiers des dealers et des mafiosi. Mais c'était la petite rue où ils réfugiaient constamment, et qu'ils savaient parfaitement isolée. Ils pensaient que tant qu'ils seraient dans ce chemin sombre et sale, ils ne risquaient rien.
Les jeunes gens mangeaient leur butin qu'ils avaient subtilisé dans une des maisons "riches" du quartier. C'était la première fois qu'ils avaient récolté autant de provisions pendant un seul et unique raid, et malgré le fait que la nourriture soit froide, ils se réjouissaient de pouvoir déguster un repas complet. Hope, les étoiles pleins les yeux, était aux anges.
Elle était en train de manger avec Eve, tout en débattant lequel des leurs amis était le plus séduisant.
- Mais enfin, c'est Ayden le plus beau, déclara rapidement Hope.
- Mais Kei a un côté tellement viril et entreprenant. Ca me fait fondre littéralement ! rénchérit Eve avec fougue, faisant éclater de rire Hope qui s'amusait des réactions exagérées de son amie.
- Je pense qu'ils sont beaux tous les quatre, sourit Alice, fidèle à elle-même.
- Tu dois bien avoir une préférence, Alice. Pas vrai ?
- Non, pas vraiment. Je...
Sa phrase fut interrompue. Hope et Eve, débattant toujours à propos de leurs préférences, tournèrent rapidement la tête vers Alice qui avait fait tomber sa nourriture au sol. Son visage s'était crispé, et ses lèvres avaient pâli. Les deux jeunes filles suivirent son regard.
Une chimère. C'était la première fois qu'ils en voyaient une, mais ils voyaient parfaitement que ce n'était pas un humain. Surtout à la vue de ses longues canines menaçantes et ses yeux rouges qui semblaient fixer la viande d'Alice qui jonchait à même le sol.
Les garçons, qui avaient tourné le regard vers les filles suite à leur silence, tiquèrent immédiatement.
-Lancez-lui la viande ! cria Kei, le plus rapide.
Hope, aux aguets, exécuta ses ordres immédiatement. Elle saisit d'une main ferme la viande au sol et la lui lança rapidement, avant de réitérer les mêmes gestes avec le reste de la nourriture. Elle prit le bras d'Eve et courut en direction des garçons.
Mais Alice, terrorisée, semblait clouée au sol. Malgré les supplications et les cris de ses amis, la jeune fille ne bougea pas, pétrifiée. Même quand la chimère s'approcha d'elle et leva une de ses pattes, ses jambes semblaient plantées dans le béton qui recouvrait le sol.
-ALICE !
Sa patte s'abattit en plein dans la poitrine de la jeune fille qui s'écroula à terre, recouvrant le sol de son liquide acariâtre, entachant ses cheveux de blés. Ses grands yeux bleus et innocents étaient encore grands ouverts, vides de vie.

Alice, 12 ans, morte, tuée par une chimère.
Ils n'avaient même pas le temps de pleurer leur amie. Ils devaient s'en aller à tout prix, s'ils ne voulaient pas connaitre le même sort.
Kei saisit les deux jeunes filles par l'avant-bras, les tirant vers la sortie de la ruelle tant que la chimère était occupée avec Alice. Ayden et Alex, pétrifiés, les suivaient malgré leurs jambes flageolantes.
Le quartier était entièrement déserté, à cause de la nuit sombre qui s'installait et qui rajoutait à la noirceur de la situation. Ils allèrent rapidement se réfugier dans une maison défraichie, mais qui tenait encore à moitié debout. Ils escaladèrent rapidement les escaliers croulants, et montèrent à l'étage. Ils se rendirent dans la salle de bain, la cuisine, la chambre à coucher, partout, cherchant des ciseaux ou des couteaux, n'importe quoi, tant que cela pourrait leur servir d'arme.
Hope qui avait opté pour un vieux sabre accroché au mur comme décoration, s'écroula à terre, la tête entre les mains. Elle retenait ses larmes, mais ses épaules tremblaient. Kei, qui était toujours accompagné de son vieux glock et son beretta 92 accrochés à sa ceinture, s'assit à ses côtés.
- Ca va ?
La jeune fille eu un frisson à l'entente de sa voix. Elle se rendait compte à présent à quel point elle tenait à ses amis, à présent. Elle se rendait compte à quel point elle aimait leur voix, leurs sourires, leurs yeux pétillants, tout.
-Non, ça ne va pas du tout.
Elle releva la tête vers son ami, les yeux pleins de remords.
-Comment ça pourrait aller, d'ailleurs ? Alice est morte !
Le jeune homme s'assombrit. Il partageait les mêmes peines que la jeune fille. Ils les partageaient tous.
-Alors survivons. Pour elle.
Hope eut un hoquet à cette phrase. Elle redoubla d'efforts pour ne pas laisser couler ses larmes, et raffermit sa prise sur son sabre.
-Oui. Tu as raison.
Un bruit sourd brisa leur échange émotionnel. Il fut suivi d'un cri, que la jeune fille reconnut comme était celui de son frère. A cette constatation, ce fut comme si une force invisible lui avait redonné du courage, et elle s'élança vers la porte, Kei sur ses pas.
Ils descendirent les escaliers quatre à quatre, et ce fut limite si Hope n'avait pas envie de sauter par-dessus la rampe, gravissant d'un coup les trois mètres qui la séparaient du plancher du rez-de-chaussée.
Elle courut de toutes ses forces vers le séjour, reconnaissant rapidement la chimère qui avait tuée Alice. Les deux jeunes garçons se défendaient comme ils pouvaient, esquivant les coups et brandissant d'une main fébrile leurs vieux couteaux de cuisine.
Kei prit son Beretta en main et tira un coup agile sur la chimère. Touchée à son bras, elle gémit et s'écroula. Les deux garçons profitèrent de cet instant de faiblesse pour s'écarter du champ d'attaque de la créature, et ils s’échappèrent par le fenêtre ouverte. Kei et Hope, eux, s'évadèrent par la porte d'entrée.
Ils coururent aveuglément, tentant juste d'instaurer un écart entre eux et la chimère. Elle ne savait pas pendant combien de temps ils avaient couru, mais elle n'était pas fatiguée. Complètement détruite émotionnellement, abattue, sombre, mais pas fatiguée.
Les jeunes gens s’arrêtèrent dans un vieux parc, permettant aux deux plus jeunes garçons de reprendre leur souffle. Mais quelque chose clochait. Hope tiqua.
-Où est Eve ?
Kei sembla prendre conscience de son absence, et les deux jeunes garçons se regardèrent sombrement, comme s'ils parlaient dans une silencieuse conversation mentale.
-Elle est... partie.
Hope dégaina son sabre qu'elle avait noué à sa robe inconsciemment.
-Partie où ?
-On ne sait pas.
Kei posa une main sur l'épaule de la jeune fille, qui se dégagea rapidement en bougeant son bras.
-Quand est-ce qu'elle revient ?
Ce fut Ayden qui répondit, ancrant son regard océan dans celui de sa soeur.
-Elle ne reviendra pas. Elle s'est échappée.
C'était trop. Bien trop. Trop pour une journée, pour une vie. Elle sentit une étrange envie de vomir monter en elle, et une force invisible la prendre la gorge, l'empêchant de respirer convenablement. Ensuite, elle réalisa.
C'était Eve qui gardait le collier de sa mère.

Eve, 13 ans, disparue.
Alex avait été blessé au bras durant leur échange avec la chimère. Mais pas une blessure du genre petites égratignures superficielles. C'était un trou béant qui s'exposait sous les yeux des trois amis inquiets. Ils virent des flots de sang s'échapper de la blessure, et l'hémorragie ne s'arrêtait pas malgré les tissus qu'ils avaient noué autour de son bras.
C'étaient Kei et Ayden qui le soutenaient pendant qu'ils avançaient doucement vers leur foyer, c'est-à-dire le vieux car abandonné dans l'ancienne banlieue de Paris. Hope les suivait son sabre à la main, toujours déchirée par la disparition de son amie de cœur.
Elle se sentait trahie.
-Sérieusement, laissez-moi, les gars, je fais que vous ralentir. La chimère pourrait vous rattraper.
-Tais-toi, Alex. Tu sais très bien qu'on te lâchera pas, renchérit Kei.
-Je m'en voudrais à mort si vous deviez mourir par ma faute.
Il y eut un léger blanc, pendant lequel chacun vaquait à ses pensées noires.
-On a perdu assez de camarades cette nuit. On te laissera pas, Alex, souffla Hope dans leur dos. Personne ne répondit.
Tous savaient que la jeune fille était anéantie par la perte de son amie. Même le blessé n'osa rien répondre, comprenant parfaitement qu'il valait mieux la rassurer. Elle ne voulait plus perdre personne.
Mais Alex perdit rapidement toutes ses forces. Les garçons qui le soutenaient en prirent rapidement conscience quand ils sentirent la charge s'alourdir sur leurs épaules. Le sang continuait à couler. Il n'en avait plus pour longtemps.
Après un regard entendu, ils s’arrêtèrent. La jeune fille trembla. Elle en connaissait parfaitement la raison. Les garçons déposèrent le blessé au sol, contre le mur, aussi délicatement qu'ils le pouvaient. Alex avait les traits creusés et un teint bien trop blafard, et son bandage fait à l'arrache était teint de sang.
-On reste avec toi, Alex.
Ayden prit la main droite du jeune garçon, et Kei saisit l'autre. Hope, tremblante, saisit les mains libres de ses deux amis. Ils s'installèrent au sol, en rond, comme autrefois. Sauf qu'il manquait deux personnes, et que bientôt il manquerait une de plus.
-Et dire que j'aurais même pas embrassé de fille avant de mourir, rigola faiblement Alex.
Les prises de mains se firent plus fermes. Aucun des trois adolescents ne pleurait, mais chacun était en train de mourir un petit peu. Seulement pour l'un de ses trois cas, ce n'était pas qu'une image.
La vie s'échappait lentement des orbes verts bouteille du jeune homme. Sa prise sur les mains de ses amis se fit molle, et lentement il s'affaissa contre le mur.

Alex, 13 ans, mort par blessure.
Elle n'en pouvait plus, c'était bien trop. Mais elle n'avait pas le droit d'abandonner. Elle devait continuer à marcher aveuglément, surmonter tous les obstacles qui se posaient devant ses yeux, ignorer son cœur d'enfant qui s'effritait un peu plus à chaque épreuve. Parce qu'elle devait garder espoir.
Ils avaient continué à marcher jusque dans un petit quartier vide et sale. Ils avaient faim et leurs membres les lançaient après toutes ces épreuves et ces courses effrénées. Mais ce n'était pas ça qui les avait achevé. C'était la perte de leur amis, d'une petite partie d'eux-même.
Ils entendirent au loin, le cri monstrueux de la chimère qui les avait attaqué à deux reprises. Ils reprirent leur course de plus belle, ignorant leurs blessures physiques et morales. La chimère qui semblait toujours affamée apparut rapidement dans leur ligne de mire, et ils prirent la direction d'une petite ruelle, comptant sur le bénéfice de l'obscurité pour semer l'animal.
Grave erreur.
Ils étaient face à un mur en briques blanches, présentant quelques moisissures ça et là.
-Et merde, un cul-de-sac, grogna Kei.
Hope se rua sur le mur, posant son pied sur une des briques qui dépassait de la bâtisse. Elle ne s'était pas doutée de posséder des prédispositions pour l'escalade, mais ce fut avec une agilité déconcertante qu'elle atteint le sommet.
-Grouillez-vous ! lança-t-elle aux garçons qui l'observaient avec de grands yeux.
Les garçons réitérèrent les mêmes opérations que la jeune fille, grimpant néanmoins plus difficilement qu'elle. Kei, aidé de ses grandes jambes, parvint au sommet plus rapidement que l'autre. Mais Ayden, le jumeau de Hope, n'y parvint jamais. Presque au bout du parcours, ilglissa, sous les yeux horrifiés de sa sœur.
-NON !
Kei dut retenir la jeune fille de sauter du mur, et couvrit rapidement ses yeux bleus de sa main. Il vit la chimère s'approcher rapidement du jeune homme et abattre ses griffes sur son dos, éparpillant son sang sur les murs.
Il tira plusieurs coups sur la chimère. Mais c'était trop tard.

Ayden, 13 ans, mort, tué par une chimère.
Il prit la jeune fille tremblante sur son dos et sauta du haut de la façade. Il courut rapidement se mettre à l'abri.
La jeune fille gémissait des mots incompréhensibles, se débattant face au jeune homme qui tentait de la calmer. Il la prit dans ses bras pour essayer de la rassurer, et la jeune fille répondit à l'étreinte.
-Ayden est mort .... il est mort... répéta-t-elle, comme pour s'en persuader.
-Arrête Hope. Tu te fais du mal.
-C'était mon frère jumeau, et il est mort, merde !
-Calme-toi.
La jeune fille laissa couler ses larmes, pour la première fois de la nuit. Pas seulement pour son frère, mais aussi pour tous ses amis perdus. Il ne restait plus qu'elle et Kei, mais elle avait perdu un bout d'elle-même cette nuit-là.
-J'essaie.
Hope se tut ensuite. Elle savait que son ami vivait le même dilemme, et qu'elle n'avait pas le droit de le faire souffrir d'avantage.
-Je suis désolée, Kei.
Il brisa leur étreinte.
-Ne t'excuse pas.
S'en suivit un silence pesant et insoutenable. Mais aucune des deux amis ne savait quoi ajouter, alors ils se turent, renforçant l'idée que leurs camarades s'étaient éteints.
Kei prit sa glock et le tendit vers le jeune fille, qui lui lança un regard horrifié. Elle savait ce que ça voulait dire.
-Prends-le. Et séparons-nous. Je ne pense pas pouvoir vivre avec ces fantômes du passé. Il vaut mieux finir tout ça maintenant.
Elle serra les dents. Elle ressentait exactement la même chose, mais elle avait du mal à l'admettre.
-D'accord. Mais un jour, on se reverra.
Il acquiesça. Et la jeune fille tourna les talons. Il n'y avait rien de plus à ajouter. Elle sentait juste son cœur qui volait en éclats dans sa poitrine chevrotante.

Hope, 13 ans, morte intérieurement.



Derrière l'écran
Prénom & Âge : Liline (D8) &. 14 ans.
Comment avez-vous découvert ce forum ? : Il est tombé du ciel.
AUTO-VALIDATION MOUHAHAHA.



Dernière édition par Hope le Sam 12 Mai - 7:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Sören Delambre
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les catacombes

Feuille de personnage
Race: Chimère
Première arme: Un vieux revolver encore en état de marche et une dague pour le combat au corps à corps
Capacités physiques: Bonne condition phyique, bien entrainée

MessageSujet: Re: Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.   Sam 12 Mai - 3:35

Wesh wesh, Liline la rebelz ! Mouarf, j'adore, comme toujours. Buuuh, tu te valideras toute seule comme une grande, hein XD ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope
Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Race: Humaine.
Première arme: Un sabre japonais et un glock assez vieux.
Capacités physiques: Rapide et agile.

MessageSujet: Re: Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.   Sam 12 Mai - 7:04

Je me suis auto-validée. Ca fait trop genre j'ai tous les pouvoirs.

Et je dis bonne chance à celui qui souhaite lire ma bio. 8D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypseplease.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hope. ϟ maybe just a little bit hoping.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Please :: Carte d'identité :: Créer son personnage-
Sauter vers: